B comme Beaucarne

« J’arrive tout couvert encore de rosée », dit ce gros menteur qui a tout simplement rapporté des fruits et des fleurs de chez l’arabe au coin de la rue.

Ah! c’est qu’il a toujours été fort en paroles, le bougre!

Et je te prends, et je te jette, et je te bastonne, et je te quitte et puis je reviens te faire les yeux doux…

Ah! Il sait tourner des compliments, quand il veut obtenir quelque chose!

Et vos yeux si beaux, gnagnagna…

Le pire, c’est que ça marche, ses tissus de mensonges!

Et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous.

Tu parles, Charles!

Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches

***

Texte écrit pour le 139e devoir de Monsieur le Goût – merci à lui – qui proposait ceci, basé sur Green, de ce gros menteur de Paul Verlaine:

D’après vous, qu’est-ce qui m’a poussé, à voir cette toile, à vous proposer un devoir ? Oui, comme la semaine dernière, c’est une toile d’Émile Friant. Celle-ci m’a particulièrement interpellé. Pourquoi ? Je vous le dirai lundi. Mais vous ? Que vous a-t-elle inspiré ? Ce qui serait vraiment bien, c’est que vous commenciez votre explication par :
« J’arrive tout couvert encore de rosée »
Et que vous la finissiez par :
« Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches. »

34 commentaires sur « B comme Beaucarne »

  1. Après avoir écouté cette belle voix que je découvre
    J’ai presque envie de dire « c’est le geste qui compte »
    L’ vendeur du coin a peut-être du soleil dans l’âme
    Petit mensonge à moitié pardonné:):)
    Bonne journée Adrienne

    J’aime

  2. Belle chanson, il y a longtemps que je n’avais pas écouté Julos Beaucarne 🙂
    Quant aux menteur, en plus violents, c’est terrible pour celles qui tombent entre leurs mains !

    J’aime

  3. J’avais oublié Julos Beaucarne…
    Quant à Verlaine, j’ai le souvenir des évocations alambiquées de notre prof de français qui, embarrassée, se croyait obligée d’expliquer à des bécasses de 13/14 ans (nous) son « amitié » avec Rimbaud ! Et pour ma part, je ne comprenais rien…

    J’aime

    1. parfois ce serait plus simple d’admirer une œuvre si on ne savait rien de la biographie de celui qui l’a écrite 😉
      et je ne parle pas de ses amours ou amitiés mais des coups qui ont failli tuer sa femme

      J’aime

      1. LFI : « La France Insoumise », EELV : « Europe Ecologie Les Verts », deux partis les plus à gauche de l’échiquier politique français. Ils se disent féministes (tendance intersectionnelle wokiste) mais ils ont eu des membres soupçonnés de violences envers les femmes et se retrouvent bien embêtés par ces affaires… 😉

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s