L comme lace

L’anglais, disait le père de l’Adrienne, dans notre pays aux trois langues officielles, « il met d’accord tout le monde ».

Aussi est-ce le mot anglais lace, dentelle, qui a été choisi pour le festival de textile dans la ville cet automne.

Et de la dentelle, on en voit partout: dans les divers lieux sélectionnés pour l’expo, dans les parcs, les arbres, les étangs, jusqu’au-dessus des balançoires (clin d’œil à Loulou)

Partout, sous toutes les formes, dans toutes les matières.

Et c’est joli.

34 commentaires sur « L comme lace »

      1. je suppose que c’est le nom qu’on donne à l’événement au niveau européen, même si l’UK n’en fait plus partie, l’anglais reste la langue de référence…

        J’aime

  1. Oui l’Anglais permet de se débrouiller mais pas que de nos jours il faut aussi assurer sur d’autre langues , ça évolue et il n’y a pas que cette langue dans tous les pays on se débrouille quand on en connait plusieurs , …
    La dentelle c’est beau de pouvoir apprendre à la faire , il y a un club dans ma ville .
    Bonne journée Adrienne

    J’aime

      1. Oui surtout pour les jeunes dynamiques Mais moi avec l’Anglais et l’espagnol je me suis toujours débrouillée Sauf que dans mon métier d’avant (industrie pharmaceutique) Nos clients pour la plupart ne connaissaient que l’anglais et ne faisaient aucun effort pour parler notre langue et ça m’ébouriffait … lorsqu’ils venaient en délégation

        J’aime

      2. c’est valable pour tous les domaines de la connaissance mais dès qu’il s’agit de langues s’y ajoute une part d’émotion et on apprécierait la réciprocité, c’est vrai, en Flandre nous sommes bien placés pour le savoir 😉

        J’aime

    1. alors je vais te faire saliver sur cette robe tout en dentelle réalisée à Gand pour l’impératrice Marie Thérèse d’Autriche, qui en a été si heureuse qu’elle a fait faire son portrait (avec sa belle robe en dentelle) et l’a offert à la ville, où on peut le voir encore aujourd’hui 😉

      J’aime

  2. Sans aller jusqu’à faire de la vraie dentelle, j’ai eu ma période napperons au crochet. Cela m’occupait dans le métro.
    Je n’ose imaginer le temps qu’il a fallu pour réaliser la robe en dentelle de l’impératrice Marie Thérèse d’Autriche!

    J’aime

    1. ah oui j’ai beaucoup crocheté aussi au point de dentelle, comme un châle qui a un motif avec tant de trous qu’il ne tient pas chaud 😉
      pou la robe de l’impératrice, le travail a été effectué par les orphelines à qui on apprenait ce métier, au couvent… main-d’œuvre très bon marché et de qualité…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s