22 rencontres (4.16)

Abdel et son ami Omar remontaient la rue quand Madame la descendait. On était vendredi, Abdel était en djellaba.

Son père ne plaisante donc toujours pas sur les prescriptions religieuses, qu’il invente même au besoin.

A l’époque où le gamin trouvait à peine le temps d’étudier ses leçons et de faire ses devoirs, parce que son père l’obligeait à gagner les sous nécessaires à sa scolarité, il devait en plus passer son temps à apprendre par cœur le livre sacré.

Sinon c’étaient des coups de ceinture sur le dos, là où ça fait mal mais ça ne se voit pas.

Bref, en l’apercevant ils s’arrêtent pour une causette, tout sourire, comme d’habitude.

– Alors, leur dit Madame – qui ne peut s’empêcher de poser tôt ou tard ce genre de question – vous y êtes? Vous êtes en dernière année?
– Ah! non, avant-dernière!

Pourtant, pour une fois, Madame était sûre d’avoir compté juste.

– Je vois, dit-elle, vous faites ça à l’aise!

Ils rigolent:

– Oui, à l’aise, exactement!

La vérité, bien sûr, se trouve ailleurs.

Complètement ailleurs.

Il y a des contextes qui ne sont vraiment pas propices aux études supérieures…
Mais on n’en parle pas.
Ils savent que Madame sait.

28 commentaires sur « 22 rencontres (4.16) »

  1. En cette avant-veille de Noël et à la lecture de ce billet on a envie de crier « Vive la Religion ! ».

    Je parle évidement de celle qui relie les hommes et les femmes en dépit de ou contre les religions et dogmes de toutes sortes.

    P.S. Aurais-je oublié d’être drôle pour une fois ? 😉

    J’aime

  2. Coucou tout le monde,
    MERCI ADRIENNE !
    J’aime bien la conclusion : MADAME SAIT ! Mais savons-nous que nous ne savons pas … toujours ?

    Je partage le commentaire de JOE !

    Merci pour ce beau chant !
    Belle journée à toutes et tous,

    J’aime

  3. Un père qui ne plaisante pas, ce n’est pas une bonne chose…
    Je me demande si le père le connait bien le livre sacré ? En tout cas son interprétation a l’air
    d’être défaillante, hélas, comme tant d’autres !

    J’aime

  4. Eh ! Il y a des gens qui savent que des gens instruits et capables d’analyse c’est dangereux !
    C’est bien connu : « il faut maintenir les peuples dans l’ignorance et la pauvreté. Ignorants, on peut les manipuler, pauvres, on peut les acheter. »

    J’aime

  5. Merci pour ce texte et les commentaires, le peu de témoignages qui filtre est tellement douloureux -dans tous les sens du terme-, voire inexprimable et nous ne savons pas tout … que nous sommes et restons, tous, toutes uni(e)s -à la veille de Noël- porteuse d’espérance pour la paix, la liberté, la protection de tant de nos sœurs et frères d’humanité souffrants… dont on ne parle pas ou trop peu, fraternelles pensées et bonne journée,

    J’aime

  6. Il est insupportable ce sentiment d’impuissance devant la bêtise, l’obscurantisme, l’intolérance et la méchanceté gratuite.
    Malgré toutes les bonnes volontés, où sont les progrès ?
    Devrons – nous toujours nous contenter de cette minuscule flamme d’humanité que nous tentons à toute force de garder allumée ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s