Z comme zyeuter

C’était une chambre avec « vue » sur une cour intérieure: sur les trois côtés visibles, il n’y avait que des fenêtres et de petits balcons d’appartements.

Tous semblaient bizarrement inoccupés: il n’y avait jamais de lumière derrière aucune des fenêtres, ni le matin ni le soir, pas de guirlandes lumineuses ni d’autres décorations et rien n’y bougeait.

Un peu étrange comme sensation.
Où étaient tous ces gens?

Par contre, pendant ces deux jours l’Adrienne a eu la compagnie d’une mouette qui la tenait bien à l’œil.
Qui lissait ses plumes.
Faisait son stretching.

Elle en a conclu que de ce côté-là aussi elle devait être la seule fenêtre éclairée.

***

photo prise à Ostende le 24 décembre dernier

19 commentaires sur « Z comme zyeuter »

  1. Coucou Adrienne, ce matin des familles d’étourneaux picoraient nos boules de graisse puis le rouge-gorge sautillait, ici ou là … la magie s’installa sous un ciel gris-blanc si bas que l’on pouvait presque le toucher … voici que le merle arriva et que les plus petits se cachèrent sous les haies …
    Me voici donc « statue » pour leur permettre de revenir savourer leur déjeuner … avant que monsieur le Chat ne fasse fuir ce monde enchanteur !
    En cet avant-dernier jour de l’année 2022, j’emploierai comme vous le « Z », dernière lettre de l’alphabet, Zappant le reste, Zélée avec un Zeste de pétillance, Zieutant -comme vous- ces petits Zigs qui Zigzaguent allègrement dans ma Zone, allez Zou … à demain !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s