Stupeur et tremblements

Ce que l’homme n’est pas capable de faire – jeter ses mégots dans une poubelle, par exemple – on le fera faire par l’animal.

C’est ce qu’a réalisé le Suédois Christian Günther-Hanssen avec sa start-up « Corvid cleaning« .

Il a conçu une machine dans laquelle l’intelligent corvidé vient déposer des mégots en échange de cacahuètes.

N’est-ce pas mauvais pour la santé de l’oiseau? se sont demandé certains visiteurs de son site.

A quoi il répond deux choses: l’oiseau ne va ni inhaler ni ingurgiter les mégots et en ville il se nourrit généralement de ‘malbouffe’ préjudiciable à sa santé. Mieux vaut la cacahuète.

Ne vous étonnez donc pas si bientôt il vient vous arracher le mégot des mains ou de la bouche, comme le font les mouettes des côtes anglaises avec vos ‘fish and chips‘ 😉

P comme Palaeoloxodon

L’éléphant, c’est l’animal préféré de l’Adrienne, pour un tas de très bonnes raisons 😉

Alors évidemment elle va lire tout ce qui se publie à son propos, comme cet article-ci, qui relate une découverte fortuite en mer du Nord, au large de Zeebrugge, d’une défense d’éléphant vieille de… 115 000 à 130 000 ans!

Il s’agit, dit l’article d' »une espèce d’éléphants qui existait dans nos régions à l’époque interglaciaire: Palaeoloxodon antiquus. »
Il avait des défenses droites et il a disparu avant le mammouth. 

On sait aujourd’hui qu’il est le cousin de l’éléphant d’Afrique et qu’il était plus grand encore que lui.

Cet endroit non loin de Zeebrugge était donc, entre deux périodes glaciaires, il y a plus de cent mille ans, une immense forêt 🙂

Y comme yaka

Experts twijfelen aan nut van VR-bril voor koeien: geen wetenschappelijk bewijs voor hogere melkproductie

Yaka leur mettre des lunettes de réalité virtuelle, avait dit il y a quelques semaines un éleveur turc, qui avait testé sur deux de ses vaches la vue (virtuelle) de vertes prairies pour recevoir d’elles en retour une meilleure production de lait.

L’Adrienne – comme des millions d’autres gens sûrement – avait regardé la vidéo réalisée dans son étable.

Vaches contentes, éleveur content?
Attendons la suite, s’était-elle dit.

La suite, c’est dans cet article de mardi dernier qu’on peut la lire, et comme c’est en néerlandais, voici l’essentiel de la chose: les experts ont comme un doute 😉

D’abord, dit un expert allemand, il semble impossible que la réalité virtuelle pendant seulement 20 minutes par jour suffise à augmenter la production de 22 à 27 litres par jour.

Ensuite, il y a les lunettes: elles sont conçues pour le regard humain. Or, les vaches ont une vision différentes, disent-ils, ce qui fait que pour elles la vue de ces vertes prairies doit plutôt ressembler à des effets clignotants, des images tremblotantes.

Bref, rien de concluant, même si la Russie expérimente avec ces lunettes depuis 2019, pour compenser le manque d’espace et de lumière, vu les conditions de détention des vaches à lait.

Oui, détention.

***

source de la photo ici et la vidéo ci-dessous au cas où vous l’auriez ratée 😉

P comme paon

Debout sur la clôture, un paon rêvassait.
Pesait le pour et le contre.
J’y vais? j’y vais pas?

Dans l’enclos, des poules blanches picoraient.
Le coq surveillait.

Et le paon? que faisait le paon?
Il rêvassait.
J’y vais? j’y vais pas?

Il finit par se décider à ne rien décider:

– J’irai demain. Aujourd’hui, il y a trop de brouillard.

C’est très surfait, la liberté 😉

***

photo prise dans le brouillard épais du 13 janvier dernier

E comme élevage

– Vous savez quoi? fit Cindy ce matin-là, avant même d’avoir enlevé son casque de motarde.

Comme elle affichait un sourire jusqu’aux oreilles, Mme de B***, la main encore sur la porte, lui répondit:

– Une excellente nouvelle, à ce que je vois?
– Oui! J’ai adopté un chien!
– Ah? Je croyais que vous en aviez déjà un?
– Oui, j’ai ma petite chihuahua. Mais là c’est un grand. Un border.

Elle avait l’air si heureuse que Mme de B*** réprima ses envies de commentaires. D’ailleurs, elle savait bien que Cindy finirait par lui raconter tous les tenants et aboutissants de cette nouvelle adoption.

– C’est un chien qui a été maltraité, expliquait-elle en rassemblant les seaux et les brosses. Une crème de chien, pourtant! Vous voulez le voir?

Et avant que Mme de B*** ait eu l’occasion de réagir, Cindy avait déjà sorti son portable et lui mettait sous le nez les photos de son chien.

– Il est beau, hein?

D’un doigt habile, elle balayait la surface de son portable pour faire défiler une bonne douzaine de photos que Mme de B*** distinguait à peine.

– Il me semble que ça doit vous faire beaucoup de travail, tout ça…, soupira Mme de B***, qui de sa vie n’avait eu un animal domestique.

« Tout ça », ce sont les deux chiens, le hamster, l’aquarium avec les poissons exotiques et quelques poules dans son mini-jardin de ville. Avec leur coq.

– Que voulez-vous, fit Cindy en haussant les épaules, j’aime les bêtes, moi!

***

écrit en réponse à la question 16: Avez-vous vu sa photo?

Source de l’illustration: Cécile Hudrisier, à qui j’ai demandé la permission, à l’époque 😉

I comme il était une fois…

devoir de Lakevio du Goût_63.jpg

Il était une fois les années nonante (1).

Il y avait une station-service à chaque coin de rue et les marques ne se battaient pas à coups de rabais: il fallait attirer le client – ou sa femme, ou ses enfants – en offrant des cadeaux.

Et des publicités télévisées rigolotes.

***

(1) en belge dans le texte

Merci à Monsieur le Goût pour son 63e devoir de Lakevio du Goût:

Hopper avait-il quelque prescience de ce qui nous arrive ? Que pouvait-il imaginer en peignant ce carrefour vide ? En avez-vous une idée ? D’ici lundi vous l’aurez écrit j’espère.

V comme vaches

devoir de Lakevio du Goût_54.jpg

Moi, ça fait longtemps que je le sais.
Et que je le fais.
Une caresse.
Quelques mots prononcés d’une voix douce.
Bien sûr que ça les détend.
Bien sûr qu’elles aiment ça.
Je n’ai pas eu besoin des scientifiques pour l’apprendre.
Je le fais depuis toujours.
Et mes vaches s’en portent très bien!

***

photo et consignes du 54e devoir de Lakévio chez Le Goût, que je remercie:

Cette photo de Walker Evans semble nous dire quelque chose. Elle me rappelle quelque chose. Mais quoi ? Peut-être un film… Ou autre chose.
Si vous avez une idée, dites-le lundi.

***

Selon une étude publiée dans Frontiers in Psychology, la voix humaine et les caresses ont un effet positif sur l’animal, lui permettant de surmonter son stress et de se sentir mieux. Elle a démontré aussi que la voix humaine passée à travers un micro n’avait pas tout à fait ce même effet: il faut la présence et la voix en direct.

P comme préhistoire

La petite hélicolimace

Vous voulez-voir un animal préhistorique?

En voici un 🙂

Il mesure à peine deux centimètres et traîne une petite coquille tout à fait inutile puisqu’elle ne fait que 4 mm (où es-tu, Darwin?).

On vient de (re)découvrir ce petit gastéropode en Belgique dans la province de Liège, comme on nous l’explique bien sur le site de Natagora. C’est aussi de là que vient la photo ci-dessus.

Son petit nom familier est hélicolimace (joli, n’est-ce pas, ça nous ferait presque aimer ces bestioles ;-)) et son nom savant Daudebardia brevipes.

Alstublieft!

Jusqu’à présent cette petite bête vivait donc heureuse et cachée, espérons que des milliers de promeneurs ne se précipitent pas dans son précieux habitat!

K comme Kaavan

Free Kaavan the Elephant - Home | Facebook

Né en 1985, Kaavan a passé quasiment toute sa vie en captivité, dont une vingtaine enchaîné.

Ces cinq dernières années, l’opinion publique s’est émue de son triste sort et mobilisée pour qu’il puisse quitter ce zoo d’Islamabad et vivre dans un lieu plus adapté à ses besoins.

Cela devrait enfin avoir lieu…

***

L’Adrienne aime les éléphants depuis qu’elle a neuf ans et qu’une copine de classe a fait un exposé sur cet animal merveilleux.

J comme Jeannot

9e489-1727241520

– Vous comprenez, dit-elle, c’est à cause de mon lapin!

Son animal de compagnie est un lapin nain. En principe, il vit dans sa cage. Mais elle l’a habitué à l’en sortir. Alors maintenant il l’exige.

– Vous comprenez, dit-elle, si je ne lui ouvre pas, il me fait une vie!

Donc elle met une alèse sur son fauteuil et le lapin regarde la télé avec elle. Ou bouquine. Ou fait la sieste.

Et fait ses crottes sur l’alèse.

A ses voisines, à ses copines, régulièrement elle offre des carottes.
De belles jeunes carottes bien fraîches.

– Vous comprenez, dit-elle, il ne veut manger que ça, des fanes de carottes.
Mais moi parfois j’en ai marre de manger des carottes!

***

l’illustration a servi à un devoir de Lakévio 🙂