J comme Joni Junes

Lyon : La Mulatière-jonction du Rhône et de la Saône

74 651 amendes pour excès de vitesse ont été envoyées de France en Belgique, en cette première moitié de l’été 2019.

C’est ce que nous apprenait Joni Junes samedi dernier, précisant qu’avec ce chiffre nos compatriotes détiennent une sorte de record.

Vu que ce sont ceux de juin et juillet, on peut supposer que s’y ajouteront les Fangio d’août, à moins qu’entre-temps la nouvelle ait fait son chemin: non, les radars et autres caméras n’ont pas tous été vandalisés par les gilets jaunes – même s’il s’agissait de six radars sur dix – et de toute façon, nos voisins du sud se dépêchent d’en remettre d’autres en circulation, encore plus performants, paraît-il, appelés ‘radars tourelles’ et pouvant contrôler 32 véhicules à la fois sur cinq bandes de circulation, dans les deux sens et sur une centaine de mètres.

Ouf!

Sans compter les autres petites innovations, comme sur l’Autoroute du Soleil près de Lyon, entre Dardilly et Pierre-Bénite, où la vitesse maximale a été réduite à 70 km/h. Mais avec un tronçon à la Mulatière, où on ne peut plus faire que du 50.

Or Jef et Martine, parents d’élèves passant leurs vacances en Ardèche chaque année depuis plus de vingt ans, croient connaître le trajet et ses embûches par cœur…

Espérons qu’ils ouvriront l’œil en passant là!

source de la photo ici

D comme déjanté

L’Adrienne roulait allègrement un vendredi soir en direction de la maison quand elle a senti comme un cahot inhabituel. Un pneu crevé, a-t-elle fini par deviner.

C’était la première fois que ça lui arrivait mais il faut dire aussi qu’elle ne conduisait que depuis quelques mois.

Le temps de trouver un endroit où se garer – elle était quelque part au milieu des champs, à deux kilomètres de son vert paradis, sur une route de campagne où il était impossible même de se croiser – l’Adrienne roulait sur la jante.

***

Consigne du défi 557: J’ai pensé un instant- écrit Walrus – vous proposer Doudou, mais je me suis rappelé avoir écrit quelque chose là-dessus à l’occasion du défi #115 (une époque où, vous le constaterez, les défis étaient un rien plus compliqués que ceux d’aujourd’hui). Alors, je vous file un truc où même le CNRTL ne vous sera d’aucun secours : Déjanté 

5571

Y comme Y en a, je vous jure!

DSCI6765

Hier, l’Adrienne a refait en sens inverse les 800 et quelques kilomètres – et oui, le canard est toujours vivant 🙂

Sur une aire d’autoroute, après avoir pris de l’essence HyperChère, elle se gare pour aller payer à la caisse, comme c’est demandé.

Malheureusement, ça n’a pas plu à un Parisien qui arrivait en trombe et considérait que cette place lui était réservée.

Il s’est donc conduit en parfait gentleman: après avoir déversé quelques injures, puis des menaces, il a garé sa voiture derrière celle de l’Adrienne, l’empêchant de partir avant que lui-même l’ait décidé.

E comme experte

Il serait temps que je me décide, s’est dit l’Adrienne au bout de trois semaines de réflexion. 

Alors elle a saisi son téléphone. 

– Allô! c’est toi, Michel?
– Non, c’est Daniel.
– Bonjour Daniel! Dis-moi, vous faites les amortisseurs?
– Ah non, désolé, on faisait mais on ne fait plus…

Alors elle a repris son téléphone. 

– Bonjour. Je suis bien chez Mazda? Oui, c’est l’Adrienne et sa Mazda3. Il me faudrait de nouveaux amortisseurs. Je pourrais passer un de ces jours? Ah bon? Si vous le dites… Désolée, toutes mes excuses! 

Puis elle a repris son téléphone. 

– Allô! c’est Daniel?
– Non c’est Michel.
– Bonjour, Michel. Daniel t’a dit que je viens de téléphoner pour des amortisseurs? En fait, c’est de nouveaux pneus que j’ai besoin… 

*** 

Alors après ça, comment voulez-vous qu’un garagiste prenne encore l’Adrienne au sérieux? 

tongue-out 

581 - kopie - Pipo.JPG

la Mazda
et le chat 
à l’automne 2011

cool

U comme Una giornata particolare (2)

C’était une journée particulièrement chargée pour les éboueurs bruxellois qui ont encore refait un ramassage des poubelles dès le matin tôt, le jour de la fête nationale.

fêt'nat'2015 (12) - kopie.JPG

Aussi pour ceux qui devaient passer et repasser derrière les chevaux pour ramasser les crottes

fêt'nat'2015 (49) - kopie.JPG

et pour les travailleurs de la ville qui n’ont pas arrêté de tout remettre en ordre dès qu’une festivité était terminée, comme ici après le Te Deum.

 ***

C’était une journée particulièrement nostalgique des années 1944-45,

fêt'nat'2015 (17) - kopie.JPG

pour l’Adrienne aussi, quand elle a vu ce modèle de bagnole qui a été la première, paraît-il, à entrer dans l’histoire familiale, juste après la guerre, grâce au grand-oncle Gustave, celui qui est revenu de 14-18 et a fait fortune dans le bâtiment.

fêt'nat'2015 (18) - kopie.JPG

***

C’était une journée particulièrement tricolore, cette année même les barquettes en carton (pour les frites) étaient en rouge, jaune, noir

fêt'nat'2015 (29) - kopie.JPG

comme les échassiers de Merchtem (depuis 1945)

fêt'nat'2015 (30) - kopie.JPG

ainsi que de nombreuses personnes dans le public.

fêt'nat'2015 (48) - kopie.JPG

Faudra penser au gilet pare-balles tricolore pour l’an prochain.

Langue tirée

K comme kilomètres

– Vous avez combien de kilomètres, au compteur?
– Aucune idée! 
Vous voulez que j’aille voir?

J’étais déjà toute contente, en parlant dans la borne de secours, le long de l’A7, de savoir par cœur les trois chiffres de ma plaque. J’hésite toujours sur le dernier: est-ce 3 ou 6?

On était dans le camion de dépannage, il y avait des papiers à remplir pour la facture.

– Cent mille?
– Oh moins, je pense…
– Soixante-dix mille?
– Je vais vérifier, si vous voulez…

Non, ce n’était pas la peine. Il voulait sans doute en finir et aller dépanner une autre malheureuse pas capable de dévisser elle-même une roue de sa bagnole.

Et il faisait horriblement chaud dans sa cabine.

Après, bien sûr, j’ai regardé combien de kilomètres j’avais au compteur.

Mais vous savez quoi?

Je l’ai déjà de nouveau oublié Langue tirée

 memoire,voyage,france,vie quotidienne,ça se passe comme ça,expert

Il a fallu un deuxième miracle pour qu’aucun véhicule ne pulvérise ma petite bagnole.
– Mettez-vous bien derrière la barrière, avait insisté la voix de la borne de secours.

Adrienne voyage

« Merci, saint Christophe! », disait ma grand-mère Adrienne, qui avait la piété intéressée et superstitieuse.

Saint Christophe devait protéger nos voyages et sainte Claire prévoir du beau temps: on peut dire qu’hier ils n’ont pas chômé… et qu’ils ne sont pas rancuniers, vu que je n’ai pas pensé à les invoquer!

Pourtant, quand mon pneu avant droit a éclaté à 2 kilomètres de la sortie vers Vienne, alors que je faisais presque 140 à l’heure, j’ai réussi à passer de la bande de gauche à celle d’arrêt d’urgence – où je n’ai pas été emboutie – et pour ce qui est du beau temps, n’en parlons pas, sainte Claire aussi fait du zèle.

Bref, merci, saint Christophe!

Évidemment, ça m’a coûté cher en temps, en dépannage et en nouveau pneu. Si vous connaissez un saint efficace pour ces choses-là, faites-moi signe.

Sinon, il me reste sainte Rita pour les causes perdues et les cas désespérés Langue tirée

St Antoine puni.JPG

saint Antoine,
pour les objets perdus,
c’est celui qui avait le plus de boulot
Cool

et contre qui – parfois – elle était fâchée