Premiers travaux de vacances

La première urgence au début des vacances, mes « habitués » l’auront sûrement déjà deviné, c’est le rangement du bureau et de la table Langue tirée

Alors pour ceux qui aiment les photos de catastrophes, images toujours si rassurantes quand on croit qu’on a la cata chez soi, voici d’abord celles-ci:

003 - kopie.JPG

D’abord le « centre nerveux » autour de l’ordi, avec les livres à consulter, les factures à payer, les classeurs ouverts, un tas de papiers où sont notées des choses « importantes »…

004 - kopie.JPG

en effet, « indignez-vous » Clin d'œil

005 - kopie.JPG

la photo a été prise le 26 juin mais le calendrier est encore sur le 21, même pas le temps de lire les blagues du jour Clin d'œil

006 - kopie.JPG

Vu l’état du bureau, la correction des examens se fait sur la table de la salle à manger
(et les piles de copies sont étalées sur le bar… que je ne montrerai pas Langue tirée)
Admirez en passant le voilage anti-corneilles…

Et puis un beau jour les examens sont terminés, les copies corrigées, et il faut classer tout ça correctement. Ce que j’ai fait dans la joie et la bonne humeur, grâce à vous amis lecteurs, en me promettant d’écrire ce petit mot illustré de photos « avant – après ».

Ce qui, je vous assure, est très motivant! C’est une idée à prendre… Avis aux amateurs Cool

007 - kopie.JPG

La table est nickel (état qui dure généralement une demi-journée Clin d'œil)

009 - kopie.JPG

Le bureau a reçu un rangement provisoire: les classeurs sont remisés et les factures sont payées…

010 - kopie.JPG

Reste à trouver une place à tout ceci… et comme l’an dernier, la page jaunie du journal du 22 octobre 1938 (à voir à droite sur la photo) restera parmi les inclassables et passera une autre année en cet endroit… Rappelez-vous, j’en parlais ici: Bilan d’un chantier

V comme vide

Fin de l’année scolaire: c’est le moment ou jamais pour Madame de faire le vide sur son bureau… grosse corvée qu’elle déteste et remet toujours, ce qui fait qu’elle accumule pendant plus de dix mois et qu’il faut bien, eh oui, s’y mettre un jour… aujourd’hui, par exemple.

Premier problème: faire le tri. Que va-t-elle garder? jeter? une page de recettes à la ricotta, une invitation aux 18 ans d’un ancien élève (ça date de septembre 2007!), son journal de classe de l’année 2006-2007, un tas de petites feuilles avec tous ses codes et mots de passe (de plus en plus de sites demandent de s’inscrire), des brochures de ses visites d’expos, des articles divers découpés dans des journaux et des magazines, un tas de petits souvenirs et de feuilles volantes sur lesquelles sont notées des choses « à ne pas oublier » et plein d’idées pour de futurs cours…

Deuxième problème: classer et ranger ce qu’elle garde. Les armoires sont pleines et les dossiers divers déjà bourrés à craquer. Bon, elle réfléchira à ça plus tard, pour le moment elle n’en est qu’au tri…

Troisième problème (et ça elle le sait à l’avance): être capable de retrouver un de ces précieux documents qu’elle aura soigneusement classés…

Quatrième problème: elle prévoit que, comme chaque année, il y aura deux ou trois piles de choses déclarées « inclassables mais indispensables », de sorte que le vide de son bureau sera très relatif… mais bon, elle arrivera peut-être à atteindre la fenêtre, qui a bien besoin d’être lavée…

V comme vivent les vacancesMoqueur