D comme decolletéportemonnee

decolletéportemonnee

Il est toujours amusant de constater comme nos voisins hollandais aiment les mots français, voyez ce « decolletéportemonnee » que le journal flamand a appelé « boezembeugel », ce qui veut dire à peu près la même chose 🙂

On y apprend que cette mini-pochette à mettre à l’intérieur d’un bonnet de soutien-gorge a obtenu le prix du public fin 2012 mais apparemment il n’est que pleinement commercialisé depuis peu.

Le mot a intégré le dictionnaire après avoir remporté 15 % des voix pour désigner le néologisme de l’année. La pochette est juste assez grande pour contenir une carte bancaire ou quelques billets, permettant de sortir en boîte et de danser sans avoir à se soucier d’un sac à main.

Bien, bien, me dis-je, mais je doute que ce soit vraiment invisible sous un léger vêtement, et certainement au moment de sortir discrètement mes sous de mon décolleté 🙂 

Et surtout, comme je fais sans sac à main, pour les clés de la maison? le carnet? le stylo? le mouchoir? le téléphone? 

info article et source de la photo © Hemaontwerpwedstrijd.nl    ici.

B comme bloemen

DSCI6875

« Dank u voor die bloemen » disait le pape Jean-Paul II chaque année à Pâques, et après lui son successeur également, rivalisant tous deux de multilinguisme.

La petite phrase est devenue si célèbre en Flandre et aux Pays-Bas qu’elle y est utilisée à tout propos. Surtout dans le mode comique.

Aussi, en se promenant dans Ostende dont tous les espaces verts sont ornés de chrysanthèmes blancs, violets et parme, l’Adrienne ne peut que penser « dank u voor die bloemen« 

Même si, paraît-il, le pape actuel remercie les généreux donateurs de fleurs en italien

photo prise le 2 novembre

Stupeur et tremblements

723f2-belg

L’Adrienne croyait qu’on parle la même langue, en Flandre et aux Pays-Bas, et que cette langue s’appelle le néerlandais.

La langue de l’école, de la télévision, des journaux, de la littérature…

Ce n’est pas l’avis de la carissima nipotina. Elle est allée en stage de yoga, y était entourée de Hollandais, et a été fort étonnée de presque les comprendre.

– Parfois je devais leur demander de répéter, me dit-elle, parce qu’ils employaient un mot que je ne connaissais pas.

Voilà qui étonne l’Adrienne, « quel mot, par exemple? » demande-t-elle. Mais la nipotina est incapable de s’en souvenir.

– Et moi, ajoute-t-elle, quand je parlais, ils me comprenaient relativement bien. Quoique… pas toujours… et pourtant, je faisais des efforts!

Il faut savoir que la nipotina est une fière Ostendaise et qu’elle trouve son dialecte si savoureux, si supérieur en beauté à tous les parlers de la terre, qu’elle l’utilise presque exclusivement.

La suite de cette histoire, c’est un beau dialogue de sourds, entre une Adrienne qui essaie d’argumenter sur le sens de l’histoire, exemple italien à l’appui, où la langue s’unifie de plus en plus entre le nord et le sud, l’école et les médias jouant leur rôle, et une nipotina qui croit tout le contraire, comme s’il y avait dérive des continents entre la Flandre et les Pays-Bas, et que notre langage de part et d’autre s’éloigne de plus en plus.

7 fois!

hollanddief.jpg

Oui, vous voyez bien: ceci est une petite Renault transportant deux énormes pylônes. 

Vous trouvez ça bizarre? Vous n’êtes pas le seul: un riverain a alerté la police. 

Celle-ci a arrêté le conducteur et fait les constats suivants: 

1.cette façon de transporter des pylônes n’est pas réglementaire. 

2.la voiture n’est pas assurée. 

3.le permis de conduire du chauffeur n’est pas valable. 

4.le chauffeur pue l’alcool. 

5.il est déjà fiché pour divers délits.

6.par exemple, il s’est servi à une station-service sans payer. 

7.on vérifie la provenance des pylônes: tout porte à croire qu’ils ont été volés.

C’est une histoire hollandaise tout à fait vraie et elle m’a beaucoup fait rire. Vous aussi, peut-être, ça vous a rappelé ce cher Fernand: 

https://dailymotion.com/video/x54sus1

Fernand Raynaud « la prévention routière » sketch par marmiton93 

source de la photo (politie Lelystad) et article ici

K comme KAAS

Mon dictionnaire néerlandais-espagnol est un pur produit batave.

A « kaas » vous ne trouverez que « Edammer kaas« , queso de bola et « Goudse kaas« , queso de Gouda.

Par contre, vous y trouverez « kaaskop« , pudiquement traduit par holandès cuadrato… Hollandais carré?

kaaskop.jpg

Je croyais y trouver aussi « Belgenmop » (blague belge), mais il n’y est pas… et je ne sais pas trop ce que je dois en conclure Langue tirée

 

W comme wagon de train

Des travaux sur la voie, des changements dans la ligne, bref j’arrive juste à temps pour sauter dans le train au moment de son départ.

Je me rends tout de suite compte que j’ai mal choisi mon wagon: des « supporters » allemands braillent à s’en péter les cordes vocales. Ils sont étalés sur les sièges en balançant leurs canettes de bière en mesure. Ils ne sont sans doute qu’une bonne dizaine mais semblent une foule gesticulante: leurs bras sont comme des tentacules qui m’empêchent le passage dans le couloir central. 

Je m’installe le plus loin possible et leur tourne le dos pour ne pas voir cet affligeant spectacle. Derrière moi, entre deux vociférations, j’entends des rots de bière et le pschitt d’une nouvelle canette grand format qu’on dégoupille.

Ils sont les maîtres du wagon et le savent. J’échange quelques regards avec d’autres voyageurs fourvoyés là ce samedi en avant-soirée d’un match international: toujours la même galère avec les Anglais et les Allemands, hélas… Les six « touristes » que nous sommes se comprennent sans paroles et se tiennent à carreaux. D’ailleurs, aucun contrôleur ne passe, comme c’est étrange 😉

L’un des braillards arrive en titubant. Il a déjà le regard si trouble que je me demande ce qu’il verra du match. Il manque s’écrouler deux fois en allant jusqu’aux toilettes, ne réussit pas à en ouvrir la porte et pisse tout simplement là, au vu de tous, dans le couloir.

A côté de moi, une Hollandaise s’insurge:

– Non mais vous avez vu ça?

Ben oui, j’ai vu… et peu après je l’ai aussi senti!

– Et dire, lui ai-je répondu, que la Hollande et la Belgique sont candidates pour organiser la Coupe du Monde en 2018!

***

Voetbal, een feest! dit le slogan du Koninklijke Belgische Voetbalbond.

http://www.footbel.com/nl/clubs_spelers/clubs/voetbal_een_feest.html

Pour la version française, c’est ici:

http://www.footbel.com/fr/clubs_spelers/clubs/voetbal_een_feest.html

 

Zaventem

Hier soir, on nous annonce aux nouvelles que ce week-end connaît le plus gros trafic aérien avec son chassé-croisé de départs et de retours de vacanciers. Mais c’est dans les semaines et les mois qui viennent qu’on pourra véritablement parler de foule… Pour échapper à une nouvelle taxe sur les vols, nos voisins du nord migrent de plus en plus sur Zaventem pour leurs destinations de vacances.