X c’est l’inconnu

C’est un « inconnu » qui fait peur et qui s’appelle « deepfake ».

Cet excellent article suisse emploie le mot « flippant ».

C’est une forme de trucage qui utilise l’intelligence artificielle et qui pour le moment est encore réservée à des pro, comme le belge Chris Umé, une sorte de pionnier/spécialiste en la matière, avec ses vidéos montrant un vrai/faux Tom Cruise.

ça lui a pris des mois de travail avec un matériel sophistiqué et un excellent sosie de la star mais c’est une technologie qui sera bientôt à la portée d’un plus grand nombre, avec toutes les dérives possibles.

On ne fera pas que s’amuser à de petites imitations sur Tik Tok, c’est évident.

Et oui, la rubrique « les joies d’internet » devient de plus en plus… flippante, c’est exactement ça!

Stupeur et tremblements

Il y en a qui ne savent pas quoi faire pour créer le ‘buzz’ sur internet et il y en a qui ne savent pas comment ça se fait qu’ils l’ont créé.

Comme Sander Bauwens et ses plus de 180 millions de vues pour une vidéo de 2017.

Une vidéo où il ne se passe rien d’autre, pendant sept minutes et septante-quatre secondes (oui ici c’est la Belgique :-)) que faire passer des poussins, un à un, d’une cage à l’autre.

Et un titre tout aussi peu racoleur, big clean up of the cages

Bref, son auteur, dont le hobby est d’élever des poules, en est le premier étonné.

Surtout, dit-il, que la qualité de l’image est mauvaise, il a simplement filmé d’une main avec un vieux gsm 😉

Question existentielle

Vous broyez du noir, vous avez le cœur tout cabossé et une folle envie de câlins et de douceur?
Vous ne voulez pas vous jeter sur le rayon pâtisserie ni vous faire plaisir en dégustant un chocolat chaud bien crémeux?
Tout cela vous semble trop suranné?
Vous préférez vous jeter sur votre tablette ou votre téléphone « intelligent »?

Enfants! Prenez garde aux baobabs!

Prenez garde à ce qui se cache sous ce bel emballage!
Car bientôt ce seront les algorithmes qui prescriront vos comportements.

***

écrit pour les Plumes d’Émilie – merci Émilie! – avec les mots imposés:

broyer – douceur – cabosse – tablette – noir – emballage – suranné – fou/folle – déguster – câlin – chaud – prescrire – pâtisserie – plaisir.

Adrienne chante

Il n’y a pas de raison, s’est dit l’Adrienne, d’arrêter de s’exercer, quand on est privé de prof et de chorale.

Le chant est en effet considéré comme étant hautement propagateur de virus, même en plein air.
Alors depuis quelques mois l’Adrienne s’amuse avec Iris et Vahn.

Et comme dit le copain Montaigne, « s’en servira qui voudra » 🙂

X c’est l’inconnu

Par Korido — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=36728382

Sur Couchsurfing, parmi les requêtes et propositions convenues, on en trouve parfois d’étranges.

Comme celle d’un certain Massimo, quinquagénaire florentin, qui est à la recherche d’un jeune homme de 25 ans, originaire du Maine, du Connecticut ou de Cape Cod, dans le but d’écrire un livre sur lui.

N’est-ce pas, qu’il y en aurait des choses à dire, à supputer et à imaginer 🙂

Z comme zoom alors!

Qui était-ce, parmi les commentateurs, à avoir signalé dernièrement l’importance et la présence des bibliothèques en fond visuel chez tous ceux qui sont obligés de montrer un peu de leur intérieur dans une de ces nombreuses visioconférences et autres sessions zoom?

Et bien, il/elle avait raison de le signaler.

L’Adrienne, qui avait surtout vu et écouté des musiciens jouer chez eux devant un mur blanc et une plante verte, vient de découvrir qu’aux Etats-Unis il y a même une firme spécialisée dans le prêt d’une bibliothèque en vue de faire de l’effet quand on est filmé chez soi et qu’on veut donner une certaine image de soi, soigneusement étudiée: Booksbythefoot!

Et du soin, il en faut, parce que d’autres sont spécialisés dans le ‘scrutinising‘ de ces vrais faux décors de livres: les spécialistes du Bookcase credibility.

Bref, le petit reportage ci-dessus résume tout ça en disant que ce décor de livres donne l’impression que vous savez de quoi vous parlez et même que ces livres sont plus importants que ce que vous dites.

Ils montrent votre appartenance à une classe sociale, votre niveau d’éducation, l’état de vos finances et à quoi vous vous intéressez.

Ils sont « étrangement rassurants ».

Et surtout, parfaitement instagrammables 🙂

E comme Etc-iste

 photo (c) Marc Chatelain

Connaissez-vous Thomas Vinau?

L’Adrienne est fan depuis des années, fan de ses poèmes et visiteuse assidue de son blog, Etc-iste.

Et c’est ce texte publié le 3 novembre qui l’a définitivement incitée à vous parler de lui:

Je tiens la main à nos terreurs 
le temps coule sur nos joues
que devrais-je faire aujourd’hui
la fatigue nous tient debout

La suite à lire ici vu que je n’ai pas eu le temps de demander à l’auteur la permission de copier-coller 🙂

Z comme zoom

Au printemps, l’Adrienne avait fait de la résistance, préférant annuler ses cours d’histoire de la musique plutôt que de les suivre en ligne avec l’application zoom, qui ne lui semblait pas fiable.

Or nous y revoilà à l’automne – d’accord, on s’y attendait – et cette fois pour le cours d’arabe.

Ce sera zoom ou zut.

O comme oraison

Ils ont été les premiers à s’étonner, à la VRK (1), de constater cet été qu’une vidéo de 2015 atteignait tout à coup les sept millions de vue.

Les mystères de l’internet sont évidemment impénétrables mais la porte-parole du chœur suppose qu’il y a un rapport avec différents facteurs: le confinement, bien sûr, qui a jeté tant de gens sur la toile pour y chercher la musique qui ne se trouvait plus dans les salles de concert, le fait que ce morceau de Samuel Barber a été peu enregistré par des chorales professionnelles et qu’il est aussi connu pour son utilisation dans le film Platoon. Même si dans le film, il s’agit de la version instrumentale.

Et comme les grandes personnes aiment les chiffres et les statistiques, on a calculé que les internautes viennent principalement des Etats-Unis, de France et de Grande-Bretagne, que 70% ont plus de 45 ans et qu’ils sont essentiellement masculins.

***

(1) Vlaams Radiokoor, le chœur de la radio flamande

N comme nettoyage

Depuis le confinement on dirait que l’Adrienne s’énerve plus facilement – en tout cas sur fb où ces derniers mois elle « nettoie » de temps en temps des gens qui tiennent des propos lui déplaisant.

Elle a commencé par une ou deux personnes affichant des sympathies à droite de la droite, imbéciles heureux d’être nés quelque part mais niant à d’autres le droit d’y vivre.

Puis elle a zigouillé un ancien élève trumpiste – elle pourrait lui pardonner cette sympathie, tout le monde peut se trumper, mais pas son acharnement à vouloir prouver qu’il est le meilleur président au monde.

Et ces derniers jours elle a une furieuse envie de liquider l’ancienne collègue qui met entre cinq et dix articles en ligne chaque jour pour tenter de démontrer à quel point les experts ont tout faux dans leur façon de gérer la pandémie. 

Voilà: fb sert à souhaiter les anniversaires, à féliciter pour les mariages, les naissances, l’achat d’une maison, une réussite scolaire, un nouveau boulot, la communion de la petite… et pour le reste, il y a les journaux 😉