F comme filer une torgnole

– Ça doit être la carte graphique, dit le mari de Tania – un connaisseur – arrivant ainsi à la même conclusion que Walrus – un connaisseur aussi, l’Adrienne est entourée de pro 🙂

– Est-ce que tu lui as donné un coup?

– Un coup? fait l’Adrienne en ouvrant de grands yeux.

Elle sait très bien faire la tête d’ahurie.

– Oui, un bon petit coup, c’est peut-être juste un mauvais contact.

Alors, de retour chez elle, l’Adrienne – qui de sa vie n’a jamais tapé rien ni personne, pas même le carton – a donné quelques petits coups dans le dos de son ordi, sans trop savoir sur quelle zone insister ni quelle poigne y mettre…

Peut-être fallait-il frapper plus fort? Les diagonales flashy et les lettres volantes étaient toujours là…

Mais c’était un prétexte suffisant pour (vous faire) réécouter un Renaud de derrière les fagots 😉

Bonne journée à tous!

22 rencontres (4 ter)

2019-10-30 (13)

Il y a d’autres rencontres que celles qu’organise le hasard pour Madame avec ses anciens élèves.

Il y a aussi celles qui ne doivent rien au hasard et qui rendent l’Adrienne très heureuse de voir « en vrai », petit à petit, quelques-uns de ses blogamis.

C’est ainsi qu’après avoir rencontré Walrus, Câline, Pivoine, Caro, GBalland, Tania, Colo, Loulou… (ciel! pourvu qu’elle n’oublie personne, c’est toujours dangereux ce genre de liste qu’on veut exhaustive), elle a enfin pu voir « en vrai » l’amie Berthoise.

Et tout ça, croyez-le, c’est du bonheur.

Merci à vous tous!

***

photo prise le 30 octobre au Loir dans la théière, où comme vous pouvez le constater, Berthoise et l’Adrienne ont fêté l’événement en s’offrant une gâterie 🙂

P comme Pilifs et Philip

DSCI7751

Vous qui êtes déjà passés par ici, vous reconnaîtrez le kot à poules des Pilifs, avec sa balançoire.

Une chose étrange s’est produite ce jour-là: au lieu des 200 visites quotidiennes, les statistiques sont montées à 787 vues.

Croyez-le ou pas, ça fait un peu peur. En tout cas à une timorée comme l’Adrienne, qui aime savoir et surtout comprendre.

Ce même jour, elle a aussi reçu un message privé. D’un certain Philip L***, pour lui demander s’il était possible d’acheter ses œuvres d’art sans passer par un galeriste.

Quelles œuvres d’art?

L’Adrienne prend bien soin de toujours marquer le plus complètement possible la source de ses illustrations. Généralement il s’agit de ses propres photos.

Où est la méprise?

Bref, le 3 octobre il s’est passé de drôles de choses sur ce blog.

Et tout ça à cause d’une balançoire à poules 😉 

Adrienne et blogspot

8ad7b-801831147

C’est juste pour dire à mes amis blogueurs-de-chez-blogspot que tout va de travers, quand je veux mettre un commentaire chez eux.

Un peu comme sur la photo. (1)

Blogspot ne veut plus de moi.

Pourtant, après une rude période de chapcas tordus où il fallait cliquer des tas de fois sur des vélos, des feux rouges, des bus ou des automobiles – jamais d’images bucoliques 😉 – ça s’était calmé et on arrivait à mettre un commentaire après avoir cliqué seulement une douzaine de fois.

Mais ces derniers jours, c’est fini.

Quelle que soit la méthode que j’essaie.

Chez certains, le commentaire peut être récupéré dans les spam.

Chez d’autres, il est dans les limbes.

Donc amis blogspotteurs, si vous ne recevez plus mes petits mots, ce n’est pas par manque de persévérance de ma part.

Blogspot m’a tuer 😉

***

(1) photo prise à une expo à Ostende et qui a déjà illustré un autre billet, à l’époque.

W comme WWILF

La chose a dû vous arriver aussi, vous commencez une recherche internet et de fil en aiguille vous passez d’un site à un autres, vous finissez peut-être même par regarder des trucs sur YouTube, un vieux film, une chanson, une recette, des  chats mignons… et par ne plus savoir ce que vous cherchiez au départ.

Figurez-vous que ça porte un nom, c’est WWILF, acronyme pour « what was I looking for? », qu’est-ce que je cherchais?

– Tu as fait quoi, hier soir?
– Du wilfing!

C’est expliqué ici 🙂

Et l’Adrienne, qu’a-t-elle fait, hier soir?

Du walrussing 🙂

***

photo 1 le bureau et l’ordi dans la maison d’autrefois, photo 2 l’ordi, première chose à avoir été déménagée et installée 😉

Le walrussing est le même procédé que le wilfing: tu commences par lire un billet, tu y découvres un lien, tu suis ce lien… heureusement que ton estomac crie famine sinon tu y serais encore 😉