R comme R.I.P.

Jamais un mot plus haut que l’autre, une patience à toute épreuve, une présence constante et une amitié indéfectible – à défaut d’être fidèle en amour.

Elle avait des goûts très simples et a mené une vie au calme, à la campagne, là où elle était née.

Une vie qui s’est achevée après ce qu’on appelle une « longue et pénible maladie », sauf que pour elle, cela n’a été ni très long, ni très pénible. Mais il est vrai qu’elle ne se plaignait jamais.

Elle a eu droit à une vieillesse quiète et que je crois heureuse, même si elle ne sortait plus guère, sauf pour profiter d’un après-midi ensoleillé, sur la terrasse, à l’abri du vent.

Où est-on mieux que chez soi, avec son confort et ses habitudes, entourée des petits soins de ceux qui nous aiment?

C’est ce qu’elle a eu jusqu’à son dernier souffle, après son adoption par ma carissima nipotina.

 ***

Et s’il faut pleurer, vraiment pleurer,

c’est sur cette mort-ci

http://leblogalupus.com/2015/08/19/news-de-barbarie-daech-a-decapite-lex-directeur-du-site-archeologique-de-palmyre/

 à côté de tant d’autres qui ne font pas la une

chat

Khaled Assaad, directeur du site archéologique de Palmyre

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/defae44a-463d-11e5-85d0-41b5fd577541/Daech_a_d%C3%A9capit%C3%A9_lex-directeur_du_site_arch%C3%A9ologique_de_Palmyre 

005 - kopie.JPG

  Mama Moussa en décembre 2014

moessa.jpg

et en novembre 2013

H comme hécatombe

Ce qui faisait la une de l’indignation des journaux régionaux, papier et télévisé, fin juillet en Bretagne, c’était ceci:

http://www.sudvendeeinfo.tv/embed/1764/4/

http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/vendee/lucon-31-arbres-abattus-pour-laisser-passer-un-convoi-exceptionnel-779121.html

Deux semaines ont passé et ça m’énerve toujours autant.

Vous allez me dire qu’il y a des choses pires, que des enfants meurent de malaria et que des jeunes privés d’avenir se noient dans la Méditerranée.

C’est vrai. Mais pour moi, tout ça entre dans le même sac.

***

Il parait qu' »on » va replanter.

Qui vivra, verra.

Comme disait ce septuagénaire habitant le coin, lui ne le verra plus.

http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/environnement/article/vendee-31-arbres-abattus-illegalement-pour-laisser-passer-un-convoi-exceptionnel-711017

X comme xénélasie

Tout récemment, j’ai appris un nouveau mot: la xénélasie Langue tirée

C’était le 17 janvier sur le blog d’Hurluberlu (http://hurluberlulu.wordpress.com/2012/01/17/xenelasie-n-f/), un des soixante à septante – on est en Belgique ici, chers lecteurs, je ne vous traduis plus, vous avez sûrement quelques rudiments – un des soixante à septante blogs, disais-je, auxquels je suis abonnée.

Ceux parmi vous qui ont fait un peu de grec ancien décrypteront le « xenon » ou « xenos », l’étrange, l’étranger et « elaunein », conduire, diriger. Ce qui me fait penser à cet euphémisme auquel nos politiciens ont souvent recours: « reconduire les étrangers à la frontière ». Alors qu’il s’agit d’expulser. De rejeter.

***

Ce nouveau mot m’a aussi fait découvrir quelques ressources lexicographiques en ligne. Leur nombre augmente, ce qui veut dire qu’il faut faire le tri pour trouver la qualité parmi la quantité.

« Interdiction faite aux étrangers du séjour d’une Ville. C’étoit une des Lois de Lycurgue. La Xénélasie étoit particulière aux Lacédémoniens. » dit la quatrième édition du dictionnaire de l’Académie.

Et le Littré de 1880 ajoute: « Une des plus célèbres lois attribuées à Lycurgue, un usage du moins dont on ne peut nier l’existence, était celui de la xénélasie ou bannissement des étrangers (LÉVESQUE Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. III, p. 376) ».

« La xénélasie (en grec ancien ξενηλασία / xenēlasia) est une pratique spartiate consistant à expulser de manière régulière les étrangers de son territoire. Elle ne semble pas avoir été beaucoup imitée par les autres Grecs. », précise Wikipédia. Incontournable Wikipédia, quoi qu’on en dise…

« Droit pour un État belligérant d’expulser les nationaux de l’ennemi » dit le Grand Robert dans son édition de 1985.

Etc.

***

Et je me dis qu’internet est tout de même une bien belle chose Cool

Le seul problème, c’est que la xénélasie m’amène chez les Spartiates, puis chez Xénophon et sa République des Lacédémoniens… mais ça me fera peut-être des billets en X pour les mois prochains Clin d'œil

les joies de l'internet

photo de Wikipedia Commons