R comme recette

Je vais vous raconter les choses dans l’ordre.

1.le samedi 8 janvier, Joye nous fait part d’une tarte aux oignons soi-disant cramée qui a l’air si appétissante qu’elle me donne l’envie de l’imiter.http://iowagirl.over-blog.com/article-tarte-aux-zoignons-cramee-a-l-iowagirl-64494226-comments.html#anchorComment. Comme j’ai des poireaux au jardin et qu’il a enfin dégelé, ce sera une tarte aux poireaux.

2.le dimanche 9 janvier, je suis sûre de mon fait, j’ai quatre œufs à la cave, de la crème et un bloc de parmesan au frigo, je déterre quelques poireaux au potager et pense trouver un rouleau de pâte feuilletée au congélateur… mais il n’y en a plus.

3.pas de problème, me dis-je, je ferai une pâte brisée; puis de fil en aiguille je décide de la faire à la MAP et même d’utiliser la farine neuf céréales qui sert à faire le pain: 300 gr de farine, 1 dl d’huile et 1 dl d’eau, faire tourner la MAP quelques instants, le temps qu’il faut pour avoir une belle boule de pâte qu’on emballe dans un papier film et qu’on laisse reposer au frigo. Les mains comme la cuisine sont restées propres, c’est magnifique!

4.le soir, quand les poireaux sont fondus, les œufs et la crème battus, le parmesan grattugiato, je sors ma boule de pâte brisée, la coupe en deux (l’autre moitié ira au congel pour une prochaine occasion), la pose sur le papier pour pâtisserie, mets un papier film dessus et hop, passe le rouleau pour l’étendre à la dimension voulue… sans salir les mains, la cuisine ou le rouleau Cool

001 - kopie.JPG

voici le fond de pâte brisée, très foncé vu qu’il est fait avec une farine neuf céréales: on peut y voir les grains de lin, par exemple; je n’ai enlevé le papier film qu’une fois que tout était bien en place dans le moule

002 - kopie.JPG

ici la tarte est prête à être enfournée pour environ 35 minutes

003 - kopie.JPG

et voilà, Joye, mon four à air pulsé donne lui aussi plus de couleur d’un côté que de l’autre Langue tirée

20 fois des pommes

L’Adrienne a ressorti son gros classeur qui contient toutes les recettes de desserts découpées dans des magazines ou recopiées elle ne sait plus d’où.

Les recettes avec des fruits sont classées dans l’ordre alphabétique, sans doute ça n’étonnera personne?

L’Adrienne est à la recherche d’une petite idée de tarte aux pommes vu qu’elle en a une pleine brouette (voir à G comme Généreux voisins).

  1. apfelstrudel autrichien: un kilo de pommes
  2. charlotte aux pommes (6 à 8 pommes)
  3. chaud-froid de pommes à la pistache (4 pommes)
  4. crapiau pacaud (4 pommes) mais c’est une recette pour Pâques
  5. croquant aux pommes (2 pommes pour 4 personnes)
  6. croustade du Quercy (5 pommes)
  7. crumble aux pommes: recette de la belle-mère de l’Adrienne, on met les pommes qu’on veut et on adapte au nombre de convives (elle en faisait d’énormes plats)
  8. feuilleté aux pommes (6 pommes)
  9. flan aux pommes: un demi-kilo
  10. fondue de pommes en croûte (6 pommes)
  11. granité de pommes: un kilo de pommes vertes, celles des voisins sont jaunes avec de bonnes joues rouges
  12. oreiller de Vénus: un kilo de pommes
  13. pommes à la cannelle (une par personne)^
  14. pommes bonne femme (une par personne)
  15. quatre-quart aux pommes: 800 gr de pommes
  16. tarte al’coloche, superchampion: deux kilos de pommes!
  17. tarte Jeanne, une des préférées de l’Adrienne, 450 gr de pommes
  18. tarte normande: 750 gr de pommes
  19. tarte Tatin, bien sûr, un kilo de pommes
  20. tourte gasconne (6 pommes)

On s’arrête à 20… mais l’Adrienne en préparera une 21e : une pâte feuilletée garnie de pommes et d’une crème d’amandes, miam.

Et samedi dernier elle a fait un pain aux pommes et aux noix. Pour le petit déjeuner dominical.

Stupeur et tremblements de blogueuse

A la recherche d’une recette de homard à la catalane pour le réveillon de Noël, je constate une fois de plus que le plagiat est roi dans la blogosphère. Principalement, me semble-t-il, dans le domaine culinaire.

D’abord, par le hasard des méandres de google.fr, je tombe sur ceci: http://www.pecherie.fr/recette-21-Homard%20%C3%A0%20la%20catalane.html

En cherchant une variante – parce qu’à mon idée le homard à la catalane se fait avec des tomates et pas seulement avec des poivrons rouges – j’arrive ici: http://www.perpignansurweb.com/modules/smartsection/makepdf.php?itemid=117 , posté le 28 janvier 2007 et absolument identique à la recette de la Pêcherie.

Un peu plus loin, je trouve une recette encore une fois textuellement pareille, mais postée le 24 octobre 2005… peut-être qu’ici je tiens l’originale? http://www.premiumwanadoo.com/charlyprimeur/article.php3?id_article=139 

Je ne découvre finalement qu’une seule autre version,avec pain, chocolat, amandes, xérès etc. ici: http://cuisine.planete.qc.ca/recettes/websiteview/category_fruitsdemer/id_24980/ et ici: http://latablefamiliale.skynetblogs.be/archive-day/20081217 qui n’a été postée que tout récemment, le 17 décembre 2008.

Je trouve indécent et trop facile de faire un blog cuisine avec des compilations de recettes trouvées ailleurs et reprises telles quelles.

Désolée, le plagiat, c’est du vol, de la malhonnêteté. Rogntudju!

P comme Panzanella

La panzanella, c’est une de ces recettes italiennes à classer dans la rubrique « idée géniale pour recycler de manière succulente des restes sans le moindre intérêt ».

Vous prenez du pain rassis. Carrément sec. Vous le réduisez en miettes. Vous le mouillez, un peu, beaucoup, modérément, comme vous l’aimez. Mais sans le détremper. Vous l’assaisonnez de bonne huile d’olive et de balsamico. Ou de ce que vous aimez. Vous y ajoutez des légumes coupés menu, des tomates, bien sûr, et pour le reste vous voyez ce que vous avez. Et vous servez bien frais.

C’est extra… à déguster à la cuiller.

B comme bourrache

Le jardin est en si triste état cette année, et le potager si peu garni, par conséquent, que j’ai utilisé les feuilles de bourrache pour garnir ma quiche aux légumes.

Jusqu’à présent je n’en utilisais que les fleurs, dont le goût et la couleur font merveille dans les salades composées et sur tout ce qui est poisson fumé, le saumon en particulier.

Cette fois j’ai récolté toute une plante, coupé toutes les feuilles, je les ai lavées, essorées, grossièrement coupées et étuvées 2 minutes au micro-ondes. Elles sont alors prêtes à être utilisées en garniture de quiche, pizza ou tarte aux légumes.

J’en ai goûté aussi quelques feuilles crues, c’est très bon pour peu qu’on aime le petit goût de concombre, bien sûr. Ce serait à mélanger avec de la laitue, de la roquette, des tomates… tout ce qu’on veut.

Si le sujet vous intéresse:

http://www.saveursdumonde.net/produits/fines-herbes/bourrache/

http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/post/5680446/des-saveurs-retrouvees–la-bourrache

P comme Pomone et Pub

L’Adrienne était à la recherche de recettes pour utiliser les baies de sureau qui mûrissent en ce moment dans la haie et voilà qu’elle tombe sur un beau blog bien belge, Les Jardins de Pomone.

L’Adrienne sait bien qu’avec ses 3800 et quelques visiteurs en cinq mois d’existence, ce n’est pas la pub placée ici qui leur apportera la foule, mais bon bref, pour ceux que la nature et les bonnes recettes intéressent, allez-y donc faire un tour!

Légumes anciens, biodiversité, fleurs sauvages et un brin de militantisme, l’Adrienne aime!

N comme nocciola

J’ai tant aimé la glace aux noisettes que j’ai mangée pour la première fois cet été que je suis allée chercher la recette sur des sites italiens. Alors voici ce qu’il vous faut pour régaler 4 personnes de véritable « gelato alla nocciola« :

50 cl de lait à faire bouillir avec une gousse de vanille

4 jaunes d’oeuf à fouetter avec 150 gr de sucre jusqu’à obtention d’un mélange clair et mousseux

100 grammes de noisettes très finement moulues (le site préconise de les faire légèrement griller dans le four pour en retirer la peau) qu’on ajoute au mélange lait – oeufs – sucre quand celui-ci aura refroidi

Il ne reste plus qu’à mettre au congélateur et attendre le temps qu’il faut Sourire et vous pouvez enfin y enfoncer la cuiller…

nocciola

PS: Attention, la couleur sur cette photo est trompeuse: l’assiette contenait aussi de la glace au chocolat. Les connaisseurs auront deviné 😉

K comme Kamut

Des amis connaissant ma récente passion pour ma MAP m’ont offert de la farine de Kamut.

Kamut

 

 

 

A ceux qui lèveraient un sourcil interrogateur à la lecture de ce mot, je copie-colle ci-dessous une petite explication trouvée sur le site Supertoinette (www.supertoinette.com):

« Farine de Kamut®, originaire de Mésopotamie depuis plus de 5000 ans…

Le Kamut®, (« âme de la terre » nom du blé en égyptien ancien) est considéré comme l’ancêtre du blé, mais contrairement à celui-ci, il n’a jamais subi de modification génétique.
Sa culture avait périclité faute de rendement, mais au milieu du XXè siècle, quelques grains furent ramenés dans le Montana (USA) et sont maintenant une variété protégée. Sans besoin de fertilisants ni pesticides, sa culture biologique est d’un volume limité ce qui la rend assez onéreuse. Le nom Kamut® est en fait devenu un nom commercial.
Grande céréale dont l’épi peut porter 3 fois plus de grains que le blé, ses gros grains longs et bosselés donnent une farine jaune au goût de beurre noisette qui ressemble plutôt à une fine semoule qu’à de la farine de blé. »

J’ai donc fait mon premier pain à la farine de Kamut. Après avoir longuement hésité – l’employer pure? la mélanger à d’autres? si oui, à quelle(s) autre(s) farine(s)? y ajouter des noisettes? des graines de sésame? de pavot? et autres questions existentielles – j’ai opté pour la recette suivante:

200 gr de farine de Kamut et 300 gr de farine 6 céréales, 300 ml d’eau, de la levure comme d’hab’ et 50 gr de graines de sésame. La farine de Kamut demande de l’eau dans des proportions de 700 ml pour 1000 gr alors que les autres farines sont dans des proportions de plus ou moins 550 pour 1000.

Le résultat est excellent mais la prochaine fois je ferai un pain à la farine de Kamut pure (ou presque), pour en avoir le goût sans aucun mélange.

O comme ortie

La quiche à l’ortie (ou tarte à l’ortie) On en trouve une variation infinie sur les sites et blogs culinaires. Voici la mienne.Garnir un moule à tarte de pâte feuilletée. Hacher grossièrement 250 à 300 grammes de jeunes pousses d’ortie et les mettre deux fois une minute au micro-ondes. En garnir la pâte feuilletée et ajouter par-dessus un œuf battu avec deux décilitres de crème et du parmesan à volonté. Enfourner pour 30 minutes.Simple, rapide et excellent!

C comme cuisine (suite)

Allez, encore une petite recette aux orties: les pâtes aux orties! Je vous le dis tout de suite, c’est excellent!

Vous remettez encore une fois vos si seyants gants de ménage rose fluo et vous hachez grossièrement 200 gr de jeunes pousses d’orties, vous les mettez dans un récipient allant au micro-ondes, deux minutes, on touille, encore une petite minute et hop, les orties dont prêtes.

Vous passez également deux à trois minutes au micro-ondes: deux carottes et un oignon coupés en julienne. Vous ajoutez le tout aux pâtes de votre choix et vous le servez avec ou sans crème selon que vous voulez garder le côté diététique ou pas. Délicieux avec une darne de saumon et un bon petit verre de vin blanc.