Adrienne aime les arbres

A Turin aussi, les arbres ont été dûment photographiés Cool

Torino 2015-1 006 - kopie.JPG

D’abord, un magnifique camélia, piazza Carlo Alberto

Torino 2015-5 004 - kopie.JPG

puis les ors de l’automne, piazza Cavour

Torino 2015-5 005 - kopie.JPG

enfin, en allant vers le Po

Torino 2015-5 010 - kopie.JPG

le beau rouge de la vigne vierge sur le pont Umberto I

Torino 2015-5 012 - kopie.JPG

encore des canoteurs

Torino 2015-5 014 - kopie.JPG

et l’étonnement d’être la seule dans ce beau cadre

Torino 2015-5 015 - kopie.JPG

si romantique Langue tirée

Torino 2015-5 016 - kopie.JPG

P comme Po

Finalement, ce qu’il y a eu de plus beau à ce séjour turinois, c’est la balade sur les rives du Po Cool

Torino 2015-5 006 - kopie.JPG

c’était un jeudi après-midi

Torino 2015-5 007 - kopie.JPG

par ciel bleu

Torino 2015-5 008 - kopie.JPG

j’ai traversé le pont Umberto I

Torino 2015-5 011 - kopie.JPG

il y avait très peu de promeneurs

Torino 2015-5 013 - kopie.JPG

mais les canoteurs se bousculaient

Torino 2015-5 017 - kopie.JPG

c’était le moment idéal pour admirer les feux de l’automne

Torino 2015-5 019 - kopie.JPG

 toute cette beauté juste à côté de la ville

L comme longtemps je me suis…

Longtemps, je me suis baladée dans le centre de la ville.

Torino 2015-1 012 - kopie.JPG

l’ombre de l’église San Lorenzo se profile sur la façade du Palazzo reale, 
dimanche 1er novembre 

Longtemps, je me suis demandé quelle photo prendre pour illustrer le thème de « l’ombre ».

Et ce n’est que rentrée chez moi que j’ai aperçu que celle-ci en comportait une qui faisait sens cool.

Pour les fans de Guarino Guarini, voici le lien vers le site de l’église San Lorenzo, son œuvre: http://www.sanlorenzo.torino.it/

***

Et le titre?

C’était juste pour faire peur à Walrus

tongue-out

***

pour le projet 52 de Ma’ – thème: ombre

http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

J comme jardin

A l’arrière du palazzo Madama on peut encore parfaitement voir la construction qui date du moyen âge, en briques rouges, avec ses deux tours de garde. C’est là aussi qu’on a reconstitué le « jardin médiéval », dont voici le plan:

Torino 2015-4 015 - kopie.JPG

C’est tout mimi et entretenu par des bénévoles. En les voyant balayer les trois feuilles tombées sur une minuscule pelouse, je me suis dit que moi aussi, si j’étais torinese, je porterais leur badge et je gratterais la terre…

Torino 2015-4 012 - kopie.JPG

les carrés de potager sont entourés de claies d’osier

Torino 2015-4 013 - kopie.JPG

les tours très imposantes « écrasent » le jardinet

Torino 2015-4 014 - kopie.JPG

le jardin de ruines, voir à gauche du plan ci-dessus

Torino 2015-4 016 - kopie.JPG

le « potager »

Torino 2015-4 017 - kopie.JPG

le « jardin du prince », avec fontaine et berceau de roses blanches simples, très parfumées.
(voir à droite sur le plan)

I comme illuminations

Un beau projet ayant comme nom « Luci d’artista« , Lumières d’artiste, rendait les artères principales de la ville particulièrement agréables dès le coucher du soleil, c’est-à-dire déjà à 17.30 h.

Torino 2015-1 021 - kopie.JPG

via Roma, Planetario

Torino 2015-1 022 - kopie.JPG

piazza San Carlo, Regno dei fiori: nido cosmico de tutte le anime

Torino 2015-5 022 - kopie.JPG

Galleria Subalpina, Migrazione

Torino 2015-5 026 - kopie.JPG

via Accademia delle Scienze, Ancora una volta

Torino 2015-5 029 - kopie.JPG

via Pietro Micca et via Cernaia, Volo su…

 Torino 2015-5 030 - kopie.JPG

via Garibaldi, Lui e l’arte di andare nel bosco

Torino 2015-5 031 - kopie.JPG

une longue histoire que je n’ai pas lue jusqu’au bout

Torino 2015-5 032 - kopie.JPG

parce qu’elle m’aurait valu un torticolis

Torino 2015-5 033 - kopie.JPG

piazza Palazzo di Città, My noon

Torino 2015-5 034 - kopie.JPG

via San Francesco d’Assisi, Il Mito

***

Les illuminations seront encore visibles jusqu’au 10 janvier

Toute l’info ici:

http://www.contemporarytorinopiemonte.it/

H comme hyperbole

Tout est grand, tout est immense, tout se doit d’être à la hauteur du passé royal de la ville.

La plupart des cages d’escaliers – même celles d’un « simple » condominio comme celui où était situé mon B&B – respirent cet air de faste et de grandeur et montrent bien que l’espace, rare et cher dans une ville aussi surpeuplée, est un véritable luxe depuis des siècles.

 Torino 2015-4 006 - kopie.JPG

  une des volées d’escaliers du Museo Egizio

Torino 2015-4 026 - kopie.JPG

une de celles du palazzo Madama

Torino 2015-4 027 - kopie.JPG

escaliers qui ne mènent à « rien », si ce n’est à un balcon donnant sur la place et à la grande salle dite « du Sénat »
(qui ne l’a été que pendant 3 ans, de 1861 à 1864)

Torino 2015-4 018 - kopie.JPG

bref, un bel endroit pour y boire un cappuccino
(même pas plus cher qu’ailleurs)

Torino 2015-4 023 - kopie.JPG

et on y est tout seul!

(ils sont fous ces Turinois Langue tirée)

D comme décor

Quand on se promène dans une ville italienne, surtout dans la moitié nord du pays, on ne peut s’empêcher de penser que le décor – ou le décorum – est une notion réellement essentielle.

Derrière d’imposantes façades se trouvent de vastes cours intérieures et des cages d’escaliers mènent à une multitude d’appartements. Si on en franchit la porte, on peut constater qu’à l’intérieur également, le décor est riche, « baroquisant », surchargé.

Torino 2015-1 005 - kopie.JPG

une des nombreuses cours intérieures de la via Carlo Alberto
(avec de gros pavés sur lesquels, dès six heures et demie du matin, les « portiere » font rouler à grand fracas d’énormes poubelles)

Torino 2015-3 001 - kopie.JPG

splendeurs un peu fanées des galeries si on les regarde de plus près

Torino 2015-3 008 - kopie.JPG

les étages supérieurs du bâtiment d’en face
(tous se ressemblent tellement qu’au bout de trois jours je passe encore devant la porte de mon B&B sans m’en rendre compte, et je dois revenir sur mes pas… ou j’essaie d’introduire la clé dans la serrure d’une autre porte)

 Torino 2015-3 009 - kopie.JPG

carrelages somptueux, meubles ouvragés, cadres en bois doré sur tous les murs et grands lustres à pendeloques de cristal… ou en verre de Murano, comme dans ma chambre:

Torino 2015-3 010 - kopie.JPG

Mais c’est à la nuit tombée que le décor prend vraiment toute sa glorieuse importance

Torino 2015-1 021 - kopie.JPG

C comme chats

L’expo dont je parlais mercredi dernier offre aussi quelques beaux chats, bien évidemment, puisqu’ils étaient à l’honneur dans l’Égypte antique. Statues, sarcophages et momies de chats, avis aux amateurs!

Brussel 25 okt (18) - kopie.JPG

la photo est de moi, bien sûr, je ne « pique » rien sur internet

Langue tirée

le site de l’expo:

http://www.kmkg-mrah.be/fr/expositions/sarcophagi

***

Et justement, à mon retour de Bruxelles, je trouve ce mail de ma carissima nipotina avec trois photos de « nos » chats, menant leur petite existence quiète dans le duvet et l’opulence de leur logis ostendais:

pipo en aiko 24 okt 2015.jpg

 ils ne seront pas momifiés mais ils auront eu la belle vie

B comme bellissimo!

« Bellissimo! » s’exclament jeunes et vieux qui se pressent en ce dimanche après-midi dans le palazzo reale, dont tous les salons sont plus rouge et or les uns que les autres.

Torino 2015-1 013 - kopie.JPG

A l’entrée de la salle de bal, il y a la foule: on fait la queue pour s’offrir un selfie. Des couples se proposent gentiment de se prendre en photo les uns les autres.

Torino 2015-1 014 - kopie.JPG

Ce qui attire le plus l’Adrienne, dans ce sombre palais où l’œil ne peut se reposer nulle part tant chaque centimètre carré est surchargé de décoration, c’est la vue sur les jardins.

Torino 2015-1 015 - kopie.JPG

Le parc aussi est « bellissimo » sous ses couleurs automnales et de chaque fenêtre la vue est différente:

Torino 2015-1 016 - kopie.JPG

Dans la suite du parcours, c’est au tour des enfants d’être émerveillés par les chevaux, les armures et le panache de la scuderia.

Torino 2015-1 017 - kopie.JPG

« Non toccare! » répètent les gardiens d’un ton sévère dès qu’une main enfantine se tend pour toucher la patte d’un cheval.

Torino 2015-1 018 - kopie.JPG

je crois qu’il faut être Italien pour oser se promener avec des plumes roses

Et c’est vrai que c’est bien tentant. Voyez celui-ci, et dites si vous n’auriez pas eu envie de vérifier la douceur de son poil:

Torino 2015-1 019 - kopie.JPG

toutes les photos ont été prises à Turin le 1er novembre 2015