Y a-t-il un pilote dans l’avion?

‘Uit de klauwen van de taliban’: foto van huppelend meisje in Melsbroek gaat de wereld rond

L’Adrienne était déterminée à ne pas parler de ce qui se passe là-bas – il y a assez d’autres média pour le faire – mais ce qu’elle a lu vendredi soir l’a tellement choquée qu’il faut qu’elle le dise:

1.dans l’ambassade du Royaume-Uni, à Kaboul, alors qu’on y avait (soi-disant) soigneusement fait disparaître tout document compromettant avant l’évacuation le 15 août, des feuilles traînaient encore par terre, portant les noms et coordonnées complètes d’Afghans ayant travaillé pour les Britanniques. Trois de ces familles n’ont été évacuées qu’après que le Times avait communiqué la chose aux autorités. On est sans nouvelles des autres…

2.Plus fort encore, si possible, du côté des Américains, qui ont tout bonnement communiqué aux taliban des listes avec les noms de citoyens américains et afghans qui ont travaillé pour eux.

D’où la question du titre: y a-t-il un pilote dans cet avion? et si oui, vers quel mur l’envoie-t-il?

***

la photo montre une famille afghane à sa descente de l’avion à Melsbroek (Belgique), photo touchante par le bonheur évident de la petite fille sautillante – source ici.

J comme Jonathan Coe

Billy Wilder! Quand l’Adrienne a vu ce nom, en plus de celui de l’auteur dont elle a déjà apprécié deux autres livres, elle n’a pas hésité: comme Jonathan Coe sur son site perso, elle pourrait commencer ce billet par cette phrase: « I discovered Billy Wilder’s films in the late 1970s, when I was a teenager.« , j’ai découvert les films de Billy Wilder vers la fin des années 1970, à l’adolescence.

Le samedi soir, à la séance télé chez les grands-parents, il y a eu des films mémorables, comme Ninotchka, Sabrina, Sunset Boulevard, Seven year itch ou Some like it hot.

Il y en a eu qu’elle n’a d’ailleurs pas entièrement compris, à l’époque, comme Irma la Douce.
Ou dont elle se demande si on les montrerait aujourd’hui à des enfants, comme The Apartment.

Bref, voilà un livre qui n’est pas une vraie biographie – tout en étant fidèle à la réalité biographique – et qui se lit d’une seule traite.

Merci, Jonathan 🙂

***

info sur le site de Gallimard pour la traduction française et lecture des premières pages ici.

L’illustration ci-dessus vient du site perso de l’auteur.

W comme Wilma

Les joies du wilfing ont mené l’Adrienne de plus en plus loin de son exercice d’écoute sur les Jeux olympiques de Rome en 1960, où il était question de l’athlète italien Livio Berruti qu’on voyait amoureusement main dans la main avec la vedette américaine du 100 mètres, 200 mètres et 4 X 100 mètres: Wilma Rudolph.

C’est ainsi que l’Adrienne est tout naturellement arrivée chez les Flintstones, comme vous pouviez vous y attendre, vu que c’était la seule Wilma qu’elle connaissait à ce jour 🙂

Mais entre-temps, elle a beaucoup appris sur Livio, sur Wilma, et ne peut s’empêcher de rêver à ce qu’aurait donné la suite de l’histoire si ces deux-là étaient restés ensemble après les Jeux.

source ici

Stupeur et tremblements

Chaque mois, la rubrique Stupeur et tremblements se remplit d’elle-même et le choix est difficile.

Le gagnant du jour est un Républicain texan du nom de Louie Gohmert, qui a suggéré le 8 juin dernier qu’on pourrait peut-être régler la question du réchauffement climatique en changeant légèrement l’orbite terrestre.

No comment 🙂

Pour ceux qui veulent tout savoir sur la question, c’est ici.

Stupeur et tremblements

Photo de John Guccione sur Pexels.com

Quatorze milliards de dollars.
Dépensés.
Uniquement pour la campagne électorale.

Il serait peut-être bon de ‘plafonner’ les montants qu’on peut donner à un parti et qu’il peut dépenser en vue des élections.

Parce qu’il y a tout de même de meilleures sources d’information pour le public que le raccourci des spots télévisés.

Et parce que même avec des montants plafonnés par la loi, comme c’est le cas en Belgique, on peut considérer que c’est encore de l’argent jeté.

***

Pour ceux qui aiment les chiffres et les graphiques: tous les détails sur les dépenses par média, par État et par candidat ici.

Z comme zoom alors!

Qui était-ce, parmi les commentateurs, à avoir signalé dernièrement l’importance et la présence des bibliothèques en fond visuel chez tous ceux qui sont obligés de montrer un peu de leur intérieur dans une de ces nombreuses visioconférences et autres sessions zoom?

Et bien, il/elle avait raison de le signaler.

L’Adrienne, qui avait surtout vu et écouté des musiciens jouer chez eux devant un mur blanc et une plante verte, vient de découvrir qu’aux Etats-Unis il y a même une firme spécialisée dans le prêt d’une bibliothèque en vue de faire de l’effet quand on est filmé chez soi et qu’on veut donner une certaine image de soi, soigneusement étudiée: Booksbythefoot!

Et du soin, il en faut, parce que d’autres sont spécialisés dans le ‘scrutinising‘ de ces vrais faux décors de livres: les spécialistes du Bookcase credibility.

Bref, le petit reportage ci-dessus résume tout ça en disant que ce décor de livres donne l’impression que vous savez de quoi vous parlez et même que ces livres sont plus importants que ce que vous dites.

Ils montrent votre appartenance à une classe sociale, votre niveau d’éducation, l’état de vos finances et à quoi vous vous intéressez.

Ils sont « étrangement rassurants ».

Et surtout, parfaitement instagrammables 🙂

V comme vive les c…!

Photo News

Les incendies qui font rage en Californie et que les pompiers ont tant de mal à éteindre ne sont pas l’œuvre d’un pyromane ni d’inconscients jetant leur mégot de cigarette dans les bois.

Non.

Ils se sont déclarés lors d’une « gender reveal party« , une de ces modes américaines qui ne seront sans doute pas longues à arriver jusqu’ici.

Quelle sorte de décérébré faut-il être pour jouer avec de la poudre en pleine sécheresse?

Comment peut-on se protéger de tels voisins? Au 7 septembre, 3000 personnes avaient déjà dû être évacuées et 7000 hectares étaient réduits en cendres.

Sans compter que le déroulement de ces fêtes est l’illustration du plus gros cliché concernant les filles et les garçons, les filles étant bien sûr présentées comme de futures barbies blondes et roses rêvant danser en tutu et les garçons auront la passion des camions.

***

texte écrit pour Les Plumes chez Émilie avec les mots imposés suivants:

BOIS – INCENDIER – ETEINDRE – VIVE – DANSE – DECLARER – PASSION – LANCELAMPE – LONG et pour ceux qui sont motivés, 3 mots supplémentaires: POUDRE – PYROMANE – PROTEGER

Stupeur et tremblements

Il y a plus fort encore que la banane scotchée au mur et vendue à 120 000 dollars: c’est le musée des œuvres invisibles, le MONA, à New York (précision sans doute inutile ;-)).

Les visiteurs sont priés de lire le carton avec le nom ou la description de l’oeuvre, par exemple Red Square (2011), puis de regarder un mur nu, tout blanc, et de faire travailler leur imagination.

Comme pour cette autre oeuvre qui s’appelait « Fresh Air » et qui a été vendue (?) 10 000 dollars en 2011, l’année du lancement du « musée ».

Ce qui revient à dire que vous achetez l’air que vous respirez – qu’il soit frais ou non – et qu’un petit carton en est la preuve.

Bref, on dirait bien qu’avec l’oeuvre invisible, on a atteint le dernier stade d’une démarche artistique de l’immatérialité, entamée dans les années 1960.

***

Si le but est de faire travailler l’imagination, se dit l’Adrienne, je préfère lire un livre 😉

W comme Welles

Ne regardez pas le résumé de la vidéo ci-dessus, si vous n’avez pas encore vu le film 🙂

***

Il arrive parfois, que « sur cette télé où il n’y a jamais rien de beau », on passe un vrai bijou.

En plein après-midi.

Comme ce « Citizen Kane », d’Orson Welles, que l’Adrienne a vu quand elle était toute jeunette, un soir chez ses grands-parents. Mais ça l’avait tout de même assez impressionnée pour qu’elle se souvienne très bien du film, de certaines images, de certains passages, de certaines citations.

Et de la chute.

Alors évidemment, en le revoyant ces jours-ci, elle a pu se concentrer sur le reste: la structure, les prises de vue, des tas de détails.

C’est fascinant.

***

Pour ceux que ça intéresse: