F comme Francis, coiffeur philosophe (successeur)

erri de luca-natura.jpg

Dans une salle, je tombe sur un buste d’Epicure. […] Avec le sac à dos et le bâton, je dois ressembler à un pèlerin arrivé à destination. Un gardien s’approche, me demande si je suis un admirateur. Il ajoute tout de suite que lui en est un, Epicure est son préféré. 

In una stanza incontro il busto di Epicuro. […] Con lo zaino e il bastone devo sembrare un pellegrino giunto a destinazione. Si avvicina un custode, chiede se sono un ammiratore. Subito aggiunge che lui sì, Epicuro è il suo preferito. 

epicure.jpg

source wikipedia

Il a la quarantaine, les cheveux lui tombent sur le front, coupés à la façon de ceux de la statue. Dans les environs du musée, un coiffeur est spécialisé en coiffures philosophiques. 

« Il vous fait la barbe et les cheveux à l’Epicure, à la Socrate, les boucles à la Cicéron. Allez-y de ma part, il vous fera une ristourne. » 

Nei paraggi del Museo un barbiere si è specializzato in capigliature filosofiche. 

« Vi fa barba e capelli all’Epicuro, alla Socrate, i ricci alla Cicerone. Ci andate a nome mio, vi fa lo sconto. » 

Erri De Luca, La natura esposta, Feltrinelli 2016, page 74 

traduction de l’Adrienne

20 commentaires sur « F comme Francis, coiffeur philosophe (successeur) »

    1. il me manque la barbe 😉
      dans les musées j’ai souvent admiré les coiffures savantes des dames romaines mais pour moi-même je préfère le genre qui se coiffe avec deux doigts 😉

      J'aime

  1. Hier, Maitre Walrus me faisait découvrir le mot « ithyphalle ». Aujourd’hui, vous nous parlez de « la natura esposta ». J’attends demain avec impatience.
    😉

    J'aime

    1. il m’est arrivé aussi de faire la causette avec le gardien/la gardienne d’une salle et j’ai chaque fois l’impression que ça leur fait très plaisir 🙂 souvent aussi je les ai trouvés très calés sur leur sujet, passionnés parfois!
      mais de nos jours de plus en plus ce sont des jeunes qui travaillent pour des firmes de gardiennage/surveillance (que sais-je), et qui n’ont aucune affinité avec le lieu ni avec les oeuvres

      J'aime

  2. hélas, Francis me manque et ses successeurs sont d’une philosophie très ‘salon de coiffure’, si j’ose dire 😉
    j’y suis allée vendredi et il y aurait bien un billet à faire… j’hésite encore 😉

    J'aime

      1. justement, est-ce que ça mérite le nom de philosophie, that’s the question 🙂 et aussi longtemps que je n’y aurai pas répondu, je ne pourrai pas classer ce billet de la manière idoine
        (oui comme on dit chez nous ‘t steekt nauw, ça pique de près:-))

        J'aime

  3. Hmm, voilà trois ou quatre mois que je me dis que je devrais aller chez le coiffeur. Ça pousse, ça pousse, ça ne ressemble plus à rien, et je n’ai toujours pas pris de rendez-vous. Faudra bien que je me décide, mais je laisserai les coupes philosophiques à d’autres …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s