E comme Etc-iste

 photo (c) Marc Chatelain

Connaissez-vous Thomas Vinau?

L’Adrienne est fan depuis des années, fan de ses poèmes et visiteuse assidue de son blog, Etc-iste.

Et c’est ce texte publié le 3 novembre qui l’a définitivement incitée à vous parler de lui:

Je tiens la main à nos terreurs 
le temps coule sur nos joues
que devrais-je faire aujourd’hui
la fatigue nous tient debout

La suite à lire ici vu que je n’ai pas eu le temps de demander à l’auteur la permission de copier-coller 🙂

W comme WHY?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est c99f6-2684016627.jpg

Pourquoi, mais pourquoi nos hébergeurs de blogs veulent-ils à tout prix nous offrir du « changement », comme de vulgaires politiciens?

Pourquoi ces nouveaux looks, ces nouvelles fonctionnalités et autre brol dont on n’a nul besoin, qu’on n’a pas demandés et dont on s’est toujours fort bien passé?

« Davantage d’outils et d’options », argumentent-ils.

Ce « nouvel éditeur » a suscité l’enthousiasme des happy few qui ont pu le tester en primeur, ajoutent-ils.

Bref, tout ça pour vous dire que programmer un billet prend trois fois plus de temps qu’avant et est trois fois moins ‘fun‘.

Même si WP prétend le contraire 😉

***

photo prise à la gare de Péruwelz et qui a déjà servi à illustrer un autre billet 🙂

Z comme zero zucchero

DSCI7374

Sans sucre, sans œufs, sans lait, sans farine, dit Stefania.

Voilà comment elle fait des biscuits ou gâteaux secs.

Vous devinez que l’Adrienne a voulu vérifier, surtout ce « sans sucre » lui semblait impossible.

Alors pour satisfaire votre curiosité, voici ce que Stefania appelle « zero zucchero »: pour une tasse de flocons d’avoine et une poignée d’amandes, il faut une tasse de jus de pommes et une demi-tasse de raisins secs. Vous mixez tout ça légèrement et vous en faites des petits tas sur une plaque que vous mettez 15 minutes au four à 150°.

Zero zucchero, le jus de pommes et les raisins secs?

La bonne blague 🙂

***

L’illustration n’a rien à voir avec le billet puisque c’est le gâteau de mariage de G&S, l’été dernier, avec comme principaux ingrédients du sucre, des œufs, de la farine pour le biscuit, de la pâte à sucre pour le décorer et du « lemon curd » pour le fourrer.

Mais ne demandez pas à l’Adrienne si c’était bon, elle n’en a pas mangé 😉

22 rencontres (4 ter)

2019-10-30 (13)

Il y a d’autres rencontres que celles qu’organise le hasard pour Madame avec ses anciens élèves.

Il y a aussi celles qui ne doivent rien au hasard et qui rendent l’Adrienne très heureuse de voir « en vrai », petit à petit, quelques-uns de ses blogamis.

C’est ainsi qu’après avoir rencontré Walrus, Câline, Pivoine, Caro, GBalland, Tania, Colo, Loulou… (ciel! pourvu qu’elle n’oublie personne, c’est toujours dangereux ce genre de liste qu’on veut exhaustive), elle a enfin pu voir « en vrai » l’amie Berthoise.

Et tout ça, croyez-le, c’est du bonheur.

Merci à vous tous!

***

photo prise le 30 octobre au Loir dans la théière, où comme vous pouvez le constater, Berthoise et l’Adrienne ont fêté l’événement en s’offrant une gâterie 🙂

P comme Pilifs et Philip

DSCI7751

Vous qui êtes déjà passés par ici, vous reconnaîtrez le kot à poules des Pilifs, avec sa balançoire.

Une chose étrange s’est produite ce jour-là: au lieu des 200 visites quotidiennes, les statistiques sont montées à 787 vues.

Croyez-le ou pas, ça fait un peu peur. En tout cas à une timorée comme l’Adrienne, qui aime savoir et surtout comprendre.

Ce même jour, elle a aussi reçu un message privé. D’un certain Philip L***, pour lui demander s’il était possible d’acheter ses œuvres d’art sans passer par un galeriste.

Quelles œuvres d’art?

L’Adrienne prend bien soin de toujours marquer le plus complètement possible la source de ses illustrations. Généralement il s’agit de ses propres photos.

Où est la méprise?

Bref, le 3 octobre il s’est passé de drôles de choses sur ce blog.

Et tout ça à cause d’une balançoire à poules 😉 

Adrienne et blogspot

8ad7b-801831147

C’est juste pour dire à mes amis blogueurs-de-chez-blogspot que tout va de travers, quand je veux mettre un commentaire chez eux.

Un peu comme sur la photo. (1)

Blogspot ne veut plus de moi.

Pourtant, après une rude période de chapcas tordus où il fallait cliquer des tas de fois sur des vélos, des feux rouges, des bus ou des automobiles – jamais d’images bucoliques 😉 – ça s’était calmé et on arrivait à mettre un commentaire après avoir cliqué seulement une douzaine de fois.

Mais ces derniers jours, c’est fini.

Quelle que soit la méthode que j’essaie.

Chez certains, le commentaire peut être récupéré dans les spam.

Chez d’autres, il est dans les limbes.

Donc amis blogspotteurs, si vous ne recevez plus mes petits mots, ce n’est pas par manque de persévérance de ma part.

Blogspot m’a tuer 😉

***

(1) photo prise à une expo à Ostende et qui a déjà illustré un autre billet, à l’époque.

N comme n’en jetez plus

N’en jetez plus, la cour est pleine, disait le père de l’Adrienne chaque fois qu’il y avait le moindre compliment dans l’air.
Qu’aurait-il dit, pense l’Adrienne en nettoyant sa boite à SPAM, comme chaque jour à la façon du petit Prince débarrassant sa planète des envahissantes pousses de baobabs, qu’aurait-il dit en lisant ce commentaire signé Ignited Labs G Force Review:

My wife and i felt so thankful Chris could conclude his preliminary research while using the ideas he acquired from your very own web page. It is now and again perplexing just to always be giving for free guidelines which usually some other people may have been making money from.
And we also recognize we now have the writer to give thanks too for that.
The main explanations you have made, the simple blog menu, the relationships your site make it easier to Promote – it is mostly extraordinary, and it’s really leading our son in addition to the family reckon that the situation is thrilling, which is very serious. Thanks for all the pieces!

Heureusement, l’Adrienne a lu la Fontaine et sait que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute 🙂

Mais que ne vont pas inventer, de nos jours, les démarcheurs pour casinos en ligne ou les vendeurs de pilules pour la soif… de virilité!

C comme coquelicot

DSCI7302

C’est aujourd’hui, si tout se passe comme prévu, que l’Adrienne passe du coquelicot de sa rue aux poppies du Yorkshire.

Ce qui veut dire que si vous n’avez plus de réponse à vos commentaires, c’est qu’elle sera privée d’Internet.

Sur le bateau entre Zeebrugge et Hull – une douzaine d’heures de traversée, principalement de nuit – seulement 30 minutes de wifi sont comprises dans le prix.

Que peut-on faire en trente minutes sinon marcher tout doucement vers une fontaine 😉

Chez l’amie, à peine sera-t-on installée qu’il faudra repartir: le mariage et les fêtes ont lieu sur la côte est, dans un endroit très beau et très sauvage où paraît-il l’internet n’a jamais mis les pieds.

(paraphrase d’une expression paternelle, il faisait toujours sourire l’Adrienne quand il disait « un endroit où la main du bon dieu n’a jamais mis les pieds » 😉 )

Bref, quelques billets sont prévus et pour le reste, on verra!

Portez-vous bien 🙂

G comme gentillesse

85961-dyn007_original_448_336_pjpeg_2634699_062030deab6f15133a6b76bb4b00c9a9

Cette fois, se dit l’Adrienne en marchant d’un bon pas vers l’appartement de sa mère, elle ne pourra pas se plaindre que je ne lui raconte jamais rien… j’ai de quoi alimenter la conversation.

Deux heures plus tard, l’Adrienne marche de nouveau d’un bon pas en rentrant chez elle. Elle sait tout sur la voisine d’en haut, d’en bas, d’à côté. Sur l’ophtalmo, le dermato. Sur qui a dit quoi et ce qu’il faut en penser, jusqu’à la troisième génération.

Mais sa mère ne sait rien sur la boule au ventre que l’Adrienne avait la veille, en se rendant à son ultime cours de FLE. Elle ne sait rien des émotions bien douces que lui ont données ses élèves. Elle ne sait rien de rien.

Alors vous comprenez combien vous êtes précieux, vous tous ici qui prenez le temps de lire et de comprendre et de trouver les mots gentils à mettre en commentaire.

Merci à vous tous.

G comme (votre) Gentillesse et G comme (ma) Gratitude.