J comme Jaguar

L’Adrienne pataugeait dans la boue devant chez elle, en route pour faire les courses, quand elle a vu un homme en détresse – oui, vous lisez bien, un homme en détresse – lui faire de grands signes pour attirer son attention.

– Je dois être à la rue du F***, crie-t-il, c’est par où?
– Alors là, à pied vous y seriez très vite, sauf qu’en ce moment, même à pied on ne passe pas… et en voiture, c’est compliqué, à cause des travaux.
– Oui, j’ai remarqué, fait-il.
– Vous avez un GPS? demande l’Adrienne, qui se rendra compte du ridicule de sa question quand elle verra la bagnole, cinq minutes plus tard.

Bref, il devait faire demi-tour, s’y retrouver dans le labyrinthe du nouveau quartier résidentiel, remonter jusqu’à l’entrée de la ville puis redescendre par la grand-rue et ne pas rater le bon embranchement, sur sa droite.

Pas évident pour quelqu’un qui ne connaît pas le patelin et qui va manquer son rendez-vous avec un mort. Il aurait déjà dû y être. Au funérarium.

– Vous savez quoi, dit l’Adrienne, en voyant qu’il restait planté là sans avoir l’air de bien enregistrer ses explications – données déjà au moins deux ou trois fois, moult gestes à l’appui – je vais monter dans votre voiture et vous accompagner jusque-là.

Ce n’est qu’après avoir ouvert la portière et posé un premier soulier – fort crotté – sur l’élégant tapis assorti aux coussins de cuir beige clair, que l’Adrienne a vu les sigles et constaté qu’elle embarquait dans la bagnole préférée de sa mère. Une Jaguar.

Une Jaguar XJ (1) – pour cinq à six minutes de confort et la voix de Madame GPS qui a fini par être d’accord avec les indications que donnait l’Adrienne.

Au dernier embranchement 😉

***

(1) c’est de là aussi que vient l’illustration

24 commentaires sur « J comme Jaguar »

      1. D’autant qu’elle t’avait bien recommandé de ne pas te laisser embarquer par un inconnu !
        Le petit-fils de mon ami René en a une électrique de Jaguar : un monstre silencieux (mais de courte autonomie).

        J'aime

      2. C’est ma grand-mère Adrienne qui m’a fait ce genre de recommandations, c’est à elle que j’ai pensé en accompagnant ce monsieur 😉

        J'aime

      1. J’ai d’abord sursauté au « vous savez quoi » ! 😉 et je reste sensible au raffinement des objets quotidiens qui n’appartiennent pas à mon univers.

        J'aime

      2. ah oui le « vous savez quoi » est la traduction littérale du « weet je wat », parce la conversation a eu lieu en néerlandais 🙂
        sensible aux jolies choses, oh oui, mais pas aux bagnoles 😉

        J'aime

  1. Je vais m’installer comme devin. N’avais-je pas pronostiqué la chose et publié la scène ici via cette vidéo où l’on voit L’Adrienne et Marcel Amont donner leur version du « Fiacre » d’Yvette Guilbert ?
    Allez, je la remets !

    J'aime

  2. Dame Adrienne avait l’âme aventureuse ……..
    Mais une Jaguar quand même !!!
    J’ai seulement conduit (parce que prêtées) une Mustang et une Corvair (Chevrolet). Juste pour essayer. Bof !!

    J'aime

    1. je suis presque sûre que si j’avais su qu’il était en Jaguar, je ne lui aurais pas proposé de l’accompagner…

      (j’ai conduit la belle BMW décapotable d’une de mes belles-sœurs, un jour, mais la seule voiture qui me fasse un peu rêver – si, tout de même, la chose vient seulement de me revenir! – c’est la Mazda MX5 ;-))

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s