22 rencontres (16 ter)

69ème devoir de Lakevio du Goût

Devoir de Lakevio du Gout_69.jpg

A seize ans, Simon était le plus grand casse-cou de toute l’école. Ce qui n’est pas peu dire: si vous rassemblez une centaine de garçons de cet âge, il y a de la concurrence.

Son truc, c’était le BMX. Un vélo spécialement conçu pour faire toutes sortes d’acrobaties, comme de se projeter d’un coup sur une balustrade ou n’importe quel autre ‘obstacle’ en ville.

Vous comprenez que le FLE ne l’intéressait pas.
Pas le temps.
Dans le garage de ses parents, il avait installé son propre skatepark et s’entraînait, s’entraînait, s’entraînait.

Alors évidemment, les rues en pente, les murets, les parapets, les marches d’escalier, quel formidable terrain de jeu pour le free style!

– Tu ne devrais pas porter un casque? te protéger les genoux? les coudes? s’inquiétait Madame, à qui il avait envoyé un petit film pour démontrer son savoir-faire.

Mais Simon riait.

Bref, depuis que Madame s’intéressait à ses acrobaties, il condescendait à faire un petit effort en FLE.

– Mais franchement, Madame, à quoi ça va me servir?

Elle l’a revu, des années plus tard, dans un train.

Devinez quoi?

Il avait son BMX 🙂

***

Je ne sais pas si vous aimez les toiles de Maurice Utrillo. Quant à moi, je les aime. Elles m’inspirent toujours quelque chose. Et vous ? Aurez vous quelque histoire à raconter lundi, ayant cette toile pour support à votre imagination ?

30 commentaires sur « 22 rencontres (16 ter) »

  1. Quand ils ont arrêté de jouer aux cow-boys, ils se sont mis au « roller-skate », puis au « VTT’.
    Maintenant on les voit lancés comme des dingues sur les trottoirs ou les escaliers sur une « skate-bord ».
    Mais c’est de leur âge.
    Je n’en dirais pas autant de grands-parents, l’œil fixé sur un smartphone alors qu’ils sont en trottinette au milieu de la circulation… 😉

    J'aime

    1. je comprends! j’ai posé à Simon la question de savoir ce qu’en pensait sa mère 😉
      dans le document sur Crest, ce n’est pas le même genre de vélo, le BMX ne ressemble pas du tout au VTT, il est vraiment conçu pour faire des acrobaties et il n’est pas conçu pour aller en forêt ou terrains boueux

      c’est un vélo relativement petit, les roues sont petites et le guidon élevé avec une barre sur laquelle on peut se tenir accroupi etc

      J'aime

  2. J’ai fait partie de la génération skateboard à ses débuts, je m’amusais beaucoup avec ma cousine 🙂
    Je me souviens que mon père disait en rigolant, quand nous prenions une gamelle, que nos os étaient tendres à notre âge, qu’ils ne cassaient pas LOL

    Aimé par 1 personne

  3. Ils sont vraiment doués ces jeunes et n’ont peur de rien, c’est une qualité de n’avoir peur de rien mais vu de l’extérieur, c’est une autre histoire. Deux de mes petits enfants font du skate, je préfère ne pas y penser pour ne pas me rendre malade…
    Quant à la toile d’Utrillo, elle va très bien avec ton histoire et avec la vidéo proposée par Fabie. Quand je regarde ce tableau, je pense au calme du petit matin dans une ville, avant que n’arrivent les « foufous » en tous genres et je me dis que j’aime ce doux silence autant que cette douce folie de la jeunesse.
    Belle journée dame Adrienne et si tu enfourches ton BMX, sois prudente. brigitte

    J'aime

    1. c’est une mise en danger volontaire, chez lui, non je ne voudrais pas être sa mère!
      (d’ailleurs elle s’inquiétait beaucoup moins que moi ;-))
      (j’aime aussi le calme et la lumière tamisée du petit matin :-))

      J'aime

  4. Ah, je n’aurais pas pensé à cette passion en regardant cette peinture d’Utrillo, mais je ne te dirai pas à quoi elle m’a fait penser, tu l’auras deviné toute seule. Bonne journée, le soleil commence à percer ici.

    J'aime

  5. J’avais une idée de ce qu’est le BMX, mais à part Français Langue Etrangère, je n’ai aucune idée de ce qu’est FLE. Eclaire ma lanterne STP !

    J'aime

  6. J’avais la même question au sujet du FLE mais j’ai vu ta réponse. C’est sûr que dans l’Education nationale française, cela n’a guère de sens… 😉
    Quant à ces exercices dangereux, peut-on dire que c’est darwinisme à l’œuvre ou est-ce trop méchant?

    J'aime

    1. pourtant la France aussi forme des profs de FLE, à l’université de Grenoble, par exemple 🙂
      la griserie du danger, ce shot d’adrénaline que ça donne, c’est vraiment un problème très masculin/adolescent et souvent il s’ajoute à un mal-être…

      J'aime

    1. oh non aucun danger que je lise ou regarde quoi que ce soit en rapport au sport 😉
      c’est justement pour ça que regarder les petites vidéos de Simon, à l’époque, c’était vraiment « un geste » de ma part, si je puis dire 😉

      J'aime

  7. voilà! c’est ce vélo que voulaient et ont eu mes petits-fils avant leurs 14 ans …ensuite ça a été le tour de la moto (ce qui m’a valu la plus grande peur de ma vie lorsqu’il s’est retrouvé presque devant chez moi avec juste les pieds qui dépassaient de dessous la voiture, Le papy à plat ventre dessous avec lui en attendant que les pompiers arrivent !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s