H comme Haruki

La première fois qu’un élève a déclaré à Madame:

– Moi, je n’aime pas la poésie.

Il lui a bien fallu trois secondes pour déglutir et arriver à prononcer un:

– Ah bon?

Suivi de la question:

– En néerlandais non plus?

Après elle en faisait un défi personnel de réussir à trouver LE poème qui parlerait à l’élève imperméable à ses beautés.

Mais toujours, quelque part, et pendant de nombreuses années, il lui restait dans la tête une sorte de « comment peut-on ne pas aimer la poésie?« 

Bref, aujourd’hui elle comprend, bien sûr.

Prenez par exemple ces millions de gens qui adorent la littérature japonaise en général et Murakami en particulier.

Et Madame?

Et bien, elle continue à faire des efforts et à espérer qu’un jour, elle sera « touchée » 🙂

En ce moment, elle lit ceci.

29 commentaires sur « H comme Haruki »

  1. Le jour où notre prof de français voulait nous faire découvrir « Le bateau ivre », toute la classe lui avait expliqué qu’on était des latin-math et qu’on n’aimait pas la poésie.
    😉

    J’aime

      1. C’est marrant parce que je me rappelle une interview de Juliette Greco qui déclarait que les scientifiques sont souvent de grands poètes. Je crois que pour beaucoup de gens, la poésie se limite aux contraintes de la versification, la faute sans doute à Boileau dont « L’art poétique » ne contient guère de poésie…

        J’aime

    1. C’était plutôt lié au bateau ivre. Par exemple, on avait accepté d’étudier
      Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie !
      N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
      et la suite sans rouspéter.

      J’aime

      1. je comprends très bien, même les « scientifiques » étaient touchés par le dormeur du val ou par Victor Hugo marchant dès l’aube vers la tombe de sa fille 😉

        J’aime

  2. Ce n’est pas que je n’aime pas la poésie, j’en lis bien une ou deux, mais je crois que je suis trop terre à terre pour que cela me fasse vraiment rêver. Il est vrai que j’ai fait des études professionnelles et que l’on insistait pas la dessus.

    J’aime

  3. Mais ce bouquin que tu lis, c’est de la poésie !
    Cela dit, as-tu lu Kawabata ?
    C’est simplement une poésie « autre », que ce soit celle de « Pays de neige » ou des « Belles endormies ».
    Et si je trouve ça magnifique il ne me viendrait pas à l’idée de faire des comparaisons.
    Comme beaucoup, je suis touché ou non. 😉

    J’aime

      1. Le peu que j’ai entrevu de ton lien me le disait.
        (tu vois pourquoi il est si difficile de faire et de juger la poésie… 😉 )
        Mon opinion, qui n’est qu’une opinion retirée de mes lectures, est qu’il y a des moments pour chacun des poètes que l’on aime…

        J’aime

    1. meuh non, comme dirait Gaston, il en faut bien plus avant d’être déclarée ignare!
      qui a tout lu?
      qui a lu tous les classiques?
      qui a lu les plus de cinq cents livres à lire à chaque rentrée littéraire?
      je n’ai même pas lu les « cent livres qu’il faut avoir lus dans sa vie » 😉

      Aimé par 1 personne

      1. oui, quand je vais voir mon « uitleengeschiedenis » sur le site de la bibliothèque, il y a des titres et des auteurs qui ne me disent plus RIEN et que si je ne les voyais pas là, reliés à mon compte d’abonnée, je ne croirais pas que les les ai lus 😉

        J’aime

  4. Effectivement, la poésie peut ennuyer profondément. Quant à H. Murakami,
    je n’ai lu que trois de ses livres, tous appréciés. Pour ma part, je ne me force plus depuis longtemps et ferme
    le livre s’il m’ennuie 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s