P comme photos

D’accord, c’était une drôle d’idée, de vouloir refaire un classement « définitif » des derniers documents non classés.

Surtout qu’on sait par expérience qu’une fois le classement fait, la table sera remplie de petits tas bien distincts qu’on ne saura où ranger, si ce n’est de nouveau plus ou moins pêle-mêle sur une étagère au premier étage.

Sans compter le temps qu’on mettra à admirer la photo du mariage de grand-oncle Émile avec la plus jeune sœur de grand-père.

Que faire de ces reliques qu’on a déjà eues en main une dizaine de fois, comme ces photos de deux amis du grand-père, l’un mort à l’hôpital de Dachau fin mai 45, l’autre à Bergen Belsen, à une date inconnue?

Et toutes ces photos que la mère de l’Adrienne n’a pas voulu emporter, il y a un an? Photos du père, heureux d’être en vacances en Ardèche, ou entouré d’amis de sa chorale aux fêtes de Sainte-Cécile, ou fêtant Saint-Ambroise avec son patron et ses collègues? Photos de ses petits-fils? De ses amies?

Des tas de gens morts et quelques vivants dont on ne sait ce qu’ils sont devenus, comme Lurdes et Tiago photographiés par un client de Monsieur Mari, dans la verte campagne d’autrefois.

– Celle-là, se dit l’Adrienne, celle-là, je la jette.

Puis elle se ravise: c’est une belle photo, tout de même 😉

29 commentaires sur « P comme photos »

  1. De toute façon, les photos, on ne les regarde que quand on se met en tête de les trier, ou presque. Et dès la première, les questions ou les souvenirs, ou les deux, affluent. Alors pourquoi les ranger ? Ne vaut-il pas mieux provoquer une autre occasion de voyage dans les souvenirs en les remettant pêle-mêle dans leurs boîtes ?

    J’aime

  2. Pour ce qui concerne mon bureau, je suis comme toi!
    Pour les photos, je me dis que je n’ai pas la vie éternelle et qu’il faut que je classe…
    Bises !

    J’aime

  3. Ici, mon épouse archiviste a distribué les vieilles photos entre des boîtes-classeurs en fonction de leur origine.Les deux cartons de vingt kilos restants contenant les plus récentes n’ont toujours pas été ouverts depuis notre avant-dernier déménagement 😉

    J’aime

  4. Nos vieilles photos gisent pêle-mêle dans une grande boite à chaussures. Nous en avons peu et les regarder nous permet d’accéder à certains souvenirs mais les ranger serait impossible.
    Même moi, quand je vois un bébé dans les bras de ma mère, je ne sais pas toujours l’identifier.

    J’aime

  5. De vieilles photos en noir et blanc j’en ai peu et je n’aime pas trop les regarder, elles sont rangées dans une boite au fond d’un placard. Je préfère regarder les plus récentes !

    J’aime

  6. Tous ces « rangements » pour mettre de l’ordre et gagner de la place qui se soldent par la seule mise à la poubelle de quelques tickets de caisse et de deux livres aux pages irrémédiablement collées, rangés par erreur avec les livres, les lettres ou les photos…

    J’aime

  7. Un été avec Proust ! Tout nous ramène décidément à cette recherche du temps perdu !

    « Tant pis si ça nous donne l’impression de perdre notre temps, tout le monde perd le sien ! Fais ce que tu penses devoir être fait par toi et basta ! Pendant que tu fais ça tu ne fais pas taliban ! »

    Voilà ce que je me dis tous les matins en ayant à l’esprit que ce serait bien, en octobre prochain, de célébrer le centenaire de Georges Brassens avec… un diaporama de photos sétoises ? 🙂

    J’aime

  8. Les photos de la guerre et/ou des camps peuvent peut-être aller aux AGR ou au Cegesoma… ah oui. Au Cegesoma… sûrement!
    Pour le reste je ne sais pas trop… … …

    J’aime

  9. Merci à Pivoine pour cette référence au Cegesoma que je ne connaissais pas, ça pourrait m’être utile aussi.
    Ton billet ne m’encourage pas à ouvrir les boîtes de photos ramenées de chez mes grands-parents. Un jour peut-être, avec ma sœur ?

    J’aime

    1. Ah eh bien tant mieux… l’avantage des dépôts publics, régionaux, en bibliothèque et ou nationaux est que les générations suivantes y auront accès. Sait on jamais!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s