X c’est l’inconnu

Astrofysicus Vincent Van Eylen: 'We staan aan het begin van een sterrenkundige revolutie'

Il n’y a pas plus inconnu ni plus fascinant que l’étude de l’univers et l’Adrienne – qui n’y connaît rien – lit avidement tout ce qui se publie là-dessus dans la presse.

C’est ainsi qu’elle a fait la connaissance de ce jeune homme, Vincent Van Eylen (31 ans), qui enseigne l’astrophysique au Mullard Space Science Laboratory de l’University College London (UCL).

Le journaliste ajoute avec fierté qu’elle est l’une des dix meilleures au monde, mais ça n’apporte rien au sujet qui nous occupe 😉

Vincent Van Eylen enseigne mais étudie aussi les planètes en dehors de notre système solaire, comme on peut le lire dans cette courte présentation sur le site de son université.

Il a déjà découvert une dizaine d’exoplanètes mais se consacre désormais plutôt à leur étude: leur composition chimique et leur « architecture », comme il l’explique dans la vidéo ci-dessous.

Pour ceux que ça intéresse:

19 commentaires sur « X c’est l’inconnu »

  1. Ah que l’astrophysique est une science passionnante !
    Hélas, des Vincent Van Eylen défrichent un terrain puis des Elon Musk se voient déjà immortels et propriétaires de mondes tous neufs à polluer et dont ils seront les empereurs.
    Bon, ça abîme un peu le mythe mais ça doit être la lecture de l’Histoire et des journaux qui me fait dire ça… 😉

    J’aime

  2. Tout cela est passionnant, exaltant, merci à ceux qui étudient, recherchent et nous offrent ainsi leurs observations, nous sommes gâté(e)s… Je vais aussi regarder le lien de Mme Chapeau, merci à toutes les deux. Douce journée sur terre dame Adrienne, la tête dans les étoiles. brigitte

    J’aime

  3. Avec cet article sur les exoplanètes, je sens que je vais me remettre à la SF que j’ai délaissée au bénéfice des policiers et de la littérature dite « générale » ces temps-ci. 😉 Peu importe, en fait, il faut que je dévore de l’écrit en permanence.
    A propos (ce qui n’a rien à voir 😉 ) j’en suis à la moitié de « La plus secrète mémoire des hommes ».
    Je le trouve très intéressant, vraiment et même fascinant par moments. Mais je ne comprends pas pourquoi tu l’as lu « avec rage »?

    J’aime

    1. ce que j’appelle « la rage de lire » c’est l’acharnement à lire vite, vite, vite, sans s’arrêter (et en même temps se désoler de voir qu’il reste de moins en moins de pages ;-))
      contente que tu le trouves intéressant!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s