X c’est l’inconnu

Beethoven - Een Biografie - Jan Caeyers - (ISBN ...
source ici

Le problème du biographe, explique Jan Cayers dans son prologue, c’est que le temps qui passe efface de nombreuses traces, de sorte que l’information dont on dispose est un peu le fruit du hasard de ce qui a survécu.

Par exemple le biographe de Beethoven ne dispose que de deux mille lettres sur les dix mille qu’il a reçues de ses divers correspondants. Imaginez l’info manquante!

Mais en plus de cela, dans le cas de Beethoven, il y a le problème de la falsification des sources, chose dont s’est rendu coupable un certain Anton Felix Schindler.

Devenu sourd, Beethoven avait toujours sur lui un de ses petits « carnets de conversation » sur lesquels ceux qui voulaient s’adresser à lui notaient ce qu’ils avaient à lui dire ou à lui demander.

On sait depuis longtemps que Schindler avait détruit des pages de ces carnets mais ce qu’on a découvert seulement dans les années 1970, grâce aux recherches des criminologues de l’université Humboldt, c’est qu’entre 1840 et 1845 – donc vingt ans après la mort de Beethoven – de nombreuses annotations dans ces carnets avaient été ajoutées. Par Schindler.

Ce qui fait que tout un tas d’informations sur lesquelles les biographes s’étaient basés pendant plus de cent cinquante ans pouvaient passer à la trappe.

Et que du coup on s’est mis à douter d’à peu près tout ce que Schindler a raconté sur le musicien.

Il faut donc, conclut Jan Cayers, repartir de zéro, c’est-à-dire des sources fiables et confronter toutes les autres entre elles: les journaux des années 1798 à 1865, la correspondance de Beethoven, les passages authentiques de ses « cahiers de conversation », son Tagebuch, les notes et souvenirs de ses amis, comme Franz Gerhard Wegeler ou Ferdinand Ries.

Bref, l’Adrienne s’est attaquée à la lecture de ce pavé de six cents pages, histoire de savoir ce qui est le mythe et ce qui est la réalité 🙂

X c’est l’inconnu

source ici

Malgré toutes ses lectures et ses trois visites au musée Magritte, l’Adrienne ne savait pas que de nombreuses œuvres avaient été perdues lors de bombardements à Londres en 1940.

C’est un des aspects intéressants de la visite de la Maison musée Magritte à Jette, où quelques-uns de ces tableaux perdus ont été reconstitués.

Ce musée Magritte est une maison, donc à ne pas confondre avec le musée du même nom situé dans le centre de Bruxelles, confusion qui arrive constamment.

Cette maison de Jette est celle où le couple Magritte est resté le plus longtemps: il en a loué le rez-de-chaussée avec jardin pendant vingt-quatre ans, de 1930 à 1954.

C’est là où le week-end se tenaient les réunions et tablées entre amis surréalistes.
Où il a peint environ la moitié de son œuvre.
Et où on a pu recréer le décor de vie: la couleur des murs, le mobilier, l’atelier dans le jardin…

Bref une visite émouvante et instructive 🙂

Merci aux amis qui ont eu l’idée d’y emmener l’Adrienne!

***

En bas de cette page, une petite vidéo de 3 minutes qui montre bien les lieux.

X c’est l’inconnu

Elle entre dans le restaurant sans masque et crie de loin à sa collègue:

– J’y suis pas allée! Je devais y aller ce matin mais j’y suis pas allée!

Elle traverse deux fois la salle à grands pas, en gesticulant:

– Un vaccin fait en un an! Et on sait même pas ce qu’il y a dedans!

Comme si elle savait ce qu’il y a dans le coca qu’elle boit par litres.
Bref.

– Et en plus, ça va dans ton ADN!

***

photo prise à Anhée, le long de la Meuse et du chemin de fer, lundi dernier.

X c’est l’inconnue

87ème devoir de Lakevio du Goût.

devoir de Lakevio du Goût_870.jpg

– Qui c’est, elle? demande Laura en pointant l’index en direction du portrait que j’ai oublié de couvrir de son drap.
– Qui ça, elle? je fais, pour gagner du temps.
– Ben là, la rouquine à la nuque épaisse.
– Oh! ça? Rien! Une commande d’après photo…

J’espère qu’elle m’a cru.

***

Tableau et consignes chez Monsieur le Goût:

J’aime ce pastel de Sally Strand. Même s’il vous a déjà été proposé par Lakevio, je vous le propose. Pourquoi ? Eh bien parce que cette « rouquine » me parle. C’est un sujet – pas un objet – sur lequel j’ai toujours aimé m’étendre. N’y voyez rien de leste quoiqu’on puisse penser de cette tournure de phrase. Mais, mon dieu ! Que cette épaule et ce cou pâles me parlent et m’appellent ! Et vous ?
Que vous inspire ce pastel de Sally Strand. Bien que je vous aie déjà parlé de cette rousse, je pense avoir encore quelque chose à en dire. Pourtant, ça fait des décennies que je vous en parle mais je suis intarissable car il y a encore tant à découvrir.

Publié dans X

X c’est l’inconnu

Photo de Expect Best sur Pexels.com

Avez-vous déjà pensé à émigrer? demande le journaliste à l’auteur Stefan Hertmans.

Ce à quoi il répond: « Zeer geregeld. Wat rest er van onze vriendelijkheid en onze social skills? In Nederland en Frankrijk maakt men grapjes in de wachtrij bij de bakker. In Vlaanderen staart ieder voor zich uit. » Très souvent. Que reste-t-il de notre amabilité et de nos compétences sociales? Aux Pays-Bas et en France, on raconte des blagues en faisant la queue chez le boulanger. En Flandre, chacun regarde devant soi.

C’est même pas vrai! s’insurge l’Adrienne.

Qui jouit de la conversation amicale chaque fois qu’elle fait la queue quelque part dans sa petite ville.

Ou qui est la première à lancer une blague, comme l’autre jour chez le libraire-marchand de journaux.

Il faut dire qu’il y avait un début d’énervement dans la longue queue quand elle est arrivée: une vieille dame était venue échanger un bon-cadeau contre un livre dont elle ne connaissait ni le titre ni le nom de l’auteur 😉

– J’aurais peut-être le temps de faire un aller-retour jusque chez moi pour tondre ma pelouse, a réagi l’homme devant l’Adrienne après qu’elle avait lancé la première vanne.

Bref, ça a bien rigolé.

***

Non mais hé ho, Stefan!
Viens donc migrer dans ma Flandre à moi, ici c’est déjà un peu le Suuuud 🙂

X c’est l’inconnu

C’est un « inconnu » qui fait peur et qui s’appelle « deepfake ».

Cet excellent article suisse emploie le mot « flippant ».

C’est une forme de trucage qui utilise l’intelligence artificielle et qui pour le moment est encore réservée à des pro, comme le belge Chris Umé, une sorte de pionnier/spécialiste en la matière, avec ses vidéos montrant un vrai/faux Tom Cruise.

ça lui a pris des mois de travail avec un matériel sophistiqué et un excellent sosie de la star mais c’est une technologie qui sera bientôt à la portée d’un plus grand nombre, avec toutes les dérives possibles.

On ne fera pas que s’amuser à de petites imitations sur Tik Tok, c’est évident.

Et oui, la rubrique « les joies d’internet » devient de plus en plus… flippante, c’est exactement ça!

X c’est l’inconnu

Le petit groupe se dirigeait vers la partie la plus basse du domaine, là où deux ruisseaux n’en formaient plus qu’un. Un vaste étang constituait un biotope de choix pour les dernières salamandres de la région.

Madame de B*** et la jeune femme blonde fermaient la marche.

– Mais dites-moi, ma chère petite Jeanne, votre sœur est toujours par monts et par vaux?
– Oh! vous vous souvenez de ça? Vous êtes vraiment formidable!
– Bien sûr que je m’en souviens! Où est-elle, en ce moment?
– En Colombie. Enfin, je pense! ajouta-t-elle en riant. Avec Inès, on ne sait jamais, les plans peuvent changer d’un jour à l’autre. La dernière fois qu’on l’a entendue, elle partait faire un trekking avec un ami rencontré là-bas…

Madame de B*** laissa planer un petit silence, l’air soucieux, et finit par demander:

– Cela fait longtemps qu’elle ne vous donne plus de nouvelles?
– Six semaines, si je compte bien. Mais ce n’est pas la première fois, vous savez!

Puis elle ajouta:

– Maman a pris un billet d’avion pour Cali. Elle y va mercredi.

***

texte écrit en réponse à la question 6 d’Annick SB: « Cela fait longtemps qu’elle ne vous donne plus de nouvelles?« 

X c’est l’inconnu

Par Korido — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=36728382

Sur Couchsurfing, parmi les requêtes et propositions convenues, on en trouve parfois d’étranges.

Comme celle d’un certain Massimo, quinquagénaire florentin, qui est à la recherche d’un jeune homme de 25 ans, originaire du Maine, du Connecticut ou de Cape Cod, dans le but d’écrire un livre sur lui.

N’est-ce pas, qu’il y en aurait des choses à dire, à supputer et à imaginer 🙂

X c’est l’inconnu

source ici

Vous le savez, vous, combien d’années il vous reste à vivre?
Non, bien sûr.
Sauf à tenir compte de quelques lois de la nature et des statistiques, évidemment.

C’est ce qu’ont dû se dire les trois enfants de cette vieille dame (93 ans).

Comme les réunions familiales sont interdites, ils ont fait preuve de créativité, loué un camping-car pour une journée, embarqué la vieille dame et fait avec elle un ‘tour de Flandre’ pour lui permettre de rencontrer tous ses petits-enfants, d’Ostende à Bruxelles et à Sint-Katelijne-Waver (province d’Anvers).

A chaque halte, elle a pu profiter d’un moment ‘en vrai’ avec un petit-fils, une petite-fille, confortablement installée dans son camping-car.

En toute sécurité.

Et avec toutes les commodités 😉

N’est-ce pas mieux qu’un Christmas movie dont le titre serait « Il faut sauver Noël » 🙂