U comme utopie

L’Adrienne se demande quand le gourou des Flandres comprendra que l’urgence n’est pas le séparatisme ni le rattachement aux Pays-Bas.

Toutes les enquêtes menées sur le sujet montrent la même chose: ce qui préoccupe le plus les gens, en Flandre, ce n’est pas du tout ce thème-là – chaque fois on arrive à peine à 15 % de oui en faveur d’une indépendance – mais la santé, l’économie (qui paiera les retraites :-)), les migrations, le climat.

La dernière enquête date de 2019, et il y a fort à parier que si on posait la question aujourd’hui, on aurait à peu près le même trio de tête.
Ou le même quatuor.
Et qu’on n’y trouverait ni séparatisme, ni rattachisme.

La somme record de 35 millions d’euros récoltés par la Croix-Rouge de Belgique en moins d’un mois, suite aux inondations qui ont sinistrés de nombreuses communes wallonnes, le prouve.

Ainsi que l’immense vague de solidarité du « nord » envers le « sud », comme le soulignait un journaliste francophone le 12 août, « le fond de l’air est nettement belge« .

***

photo prise à Schaarbeek le 4 juillet dernier.

21 commentaires sur « U comme utopie »

  1. Les gens ici n’en reviennent pas, et ne tarissent pas d’éloges sur « les Flamands » dont la solidarité ne faiblit pas. Mon équipier de ce lundi venait de Bruges, il avait fait 200 KM pour venir aider.
    Il est grand temps d’ignorer les sornettes!

    J’aime

  2. Maintenant, la pandémie et les inondations de juillet ont dû changer la donne.
    L’inquiétude pour les générations à venir est peut-être enfin passée en haut du classement.

    J’aime

  3. Et oui, il y a une grande partie des gens solidaire, attaché à l’unité et les politiciens…. Dommage. Cela n’empêche, l’amitié Nord Sud est toujours là. Bonne journée bisous.

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Adrienne, le gourou a l’art de détourner l’attention des vrais problèmes. Tu te souviens des T-shirts roses portés par les homosexuels à la gard d’Anvers, ou le potin qu’il a fait il y a 2-3 ans au sujet des conducteurs qui ne quittent pratiquement pas la bande du milieu?

    Comme le disait quelqu’un sur Facebook, s’il pouvait juste s’arrêter après « Je voudrais mourir heureux », ça nous arrangerait… Moi en tous cas, je ne sais pas voir sa tronche, ni celle de Francken, je zappe quand je les vois à la téloche, et je trouve qu’on leur donne bien trop d’importance (de toute façon,avec ses tweets, Theo sait comment attirer l’attention!).

    Bonne journée!
    lulu

    J’aime

    1. oui ils ont été bien embêtés de ne plus pouvoir tenir le crachoir depuis la pandémie, qui les a rendus complètement « irrelevant » (« non pertinents », est la traduction française, mais elle ne me satisfait pas, je dirais « superflus et à côté de la plaque » ;-))
      Bises et bonne journée!

      J’aime

    1. et les touristes sont des poux dans la tête 😉
      « où faut-il aller, demandait l’amie à ma table hier, pour ne pas être traité de haut? »
      en Wallonie, lui ai-je dit, ou en Irlande (et presque toute l’Italie)
      🙂

      J’aime

  5. La Libre a largement fait écho à ces mouvements de solidarité entre Belges, cela mérite un grand coup de chapeau (et honte aux déclarations « calculées » pour faire parler de soi dans les médias).

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s