Z comme zèle

L’Adrienne le savait depuis longtemps, depuis 2017, l’année d’avant les travaux à la rue (voir photo): les travaux préliminaires à (faire) réaliser soi-même – la récolte séparée des eaux de pluie et des eaux usées – seraient contrôlés un jour.

Monsieur l’Entrepreneur a fait ces ouvrages ainsi qu’un petit plan qui les résume, tout ça a été fort compliqué et fort coûteux, plus de 5000 euros. Il a par exemple fallu creuser une tranchée sur toute la longueur du jardin à cause de la situation en coin de rue.

Ce mois-ci était venu le moment du contrôle par les instances officielles, c’est-à-dire un jeune homme fort zélé délégué par la société de distribution d’eau potable.

Alors que chez tous les voisins la chose avait eu lieu depuis longtemps – l’Adrienne s’était même inquiétée : les contrôleurs l’avaient-ils oubliée ? Un courrier avait-il été perdu ? – bref chez tous les autres ça avait été une petite formalité de cinq à dix minutes, OK, on a vu, c’est bon, signez ici, au revoir !

Mais, vous l’avez deviné, chez elle rien de tout cela : pendant deux heures et demie, il a cherché, cherché la faille, cherché la faute, cherché l’erreur.

L’Adrienne a dû faire couler des litres d’eau de chaque robinet, tirer les chasses d’eau en haut, en bas. Zélé contrôleur a même voulu aller sur le toit plat – donc passer par la chambre de l’Adrienne, par-dessus son lit, par la fenêtre… – pour voir si cette conduite d’eau allait bien là où on lui disait qu’elle allait, dans la petite citerne d’eau de pluie, sous la cuisine.

Imaginez ce tableau d’un matin d’hiver : portes ouvertes devant et derrière, fenêtres ouvertes, robinets qui coulent, machine bruyante qui fait de la fumée… et l’Adrienne, qu’il fait courir en haut, en bas, dehors à la rue pour vérifier si la fumée qu’il envoie par les tuyauteries sort d’un côté ou de l’autre sur le trottoir.

Bref, la voilà de plus en plus démoralisée.

Et bien sûr, il l’a trouvée, « l’erreur » : dehors sur la mini-terrasse il y a un « putje » d’autrefois, un petit trou d’évacuation qui ne sert plus parce que Monsieur l’Entrepreneur l’a remplacé par un autre, en dénivelé, de sorte que maintenant s’il pleut fort la cuisine ne se transforme pas en piscine. Mais ce « putje », explique le zélé contrôleur, soit il fallait le fermer, soit le raccorder à la conduite d’eau de pluie.

Résultat : rapport négatif et nouveau contrôle dans les 60 jours.

30 commentaires sur « Z comme zèle »

    1. tiens tu me rappelles un autre lecteur de saint Luc, c’était un jeune flic qui sous le regard goguenard de son collègue a poussé la vérification de ma bagnole (et des papiers de la conductrice ;-)) jusqu’à ce qu’il puisse crier eurêka: ma bombe anti-incendie était périmée d’une dizaine de jours!

      J’aime

  1. Mais qu’avez-vous fait pour mériter ça ? Ou alors, c’est Monsieur l’Entrepreneur …
    Courage. On croise les doigts pour que le prochain contrôle se passe sans accroc.

    J’aime

    1. ce qui me stresse c’est que mes coups de fil me font aller de l’un à l’autre: Farys dit que maintenant l’affaire et « entre les mains de la ville » et le service ad hoc de la ville me dit de ne pas m’inquiéter (LOL) que tout poursuit son cours…
      (or si ça n’a pas lieu dans les temps, c’est 650 euro d’amende et le contrôle à mes frais)

      J’aime

      1. Chez moi, c’était « laisser croire les béguines » (cela dit en wallon) qu’on me répondait mais je crois 🙂 que je vous l’ai déjà dit.

        J’aime

      2. Peut-être est-ce une question de chiffres. Des installations doivent être recalées. Le pauvre n’avait pas encore atteint son quota.

        J’aime

  2. Non mais, c’est à peine croyable !! Il confond zèle et abus d’autorité. Et il a le culot de te faire courir pour ses vérifications ?!! mais qu’il se débrouille tout seul !!!!

    J’aime

  3. Il y a quelque chose de réconfortant sur l’état du monde.
    Constater que les frontières poreuses qui n’arrêtent pas les migrants n’arrêtent pas non plus la tendance dictatoriale, sourcilleuse et vétilleuse des fonctionnaires dès qu’ils sont mandatés par une Administration d’Etat. 😉

    J’aime

    1. pour ceux qui repoussent manu militari les migrants dans un no man’s land entre deux frontières, pour ceux-là aussi je me demande souvent – et à bien plus forte raison – comment ils font pour dormir l’âme en paix, après leur besogne du jour accomplie, et si le Befehl ist Befehl suffit à apaiser leur conscience.

      J’aime

  4. Bah oui , qu’ils viennent à deux , non mais
    En passant , meilleurs voeux pour 2022, un peu plus de lumière et moins de virus , oui , on peut rêver
    l’Adrienne va t ‘elle en famille , où à Ostende , où dans son chaud petit nid

    J’aime

  5. Quelle tuile, ce contrôleur zélé !
    Il aurait pu respecter la trêve de Noël et se montrer un peu plus clément…
    Enfin, heureusement, L’Adrienne a une grande force de caractère et ne s’en est pas laissé conter…
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s